Bradley Beal loyal, mais il y a des limites

Rédigé le 28/10/2020
Christophe Brouet

Auteur d’une belle saison sur le plan individuel, Bradley Beal n’a pas pu qualifier les Wizards pour les playoffs et à court terme on ne les voit pas vraiment jouer les premiers rôles à l’Est même siJohn Wall va faire son retour. C’est pour cela que beaucoup ne comprennent pas sa décision de prolonger pour 2 ans l’an passé, jusqu’en 2023. Il possède toutefois une player option qui peut lui permettre de devenir free agent en 2022. Il a expliqué lors du podcast de JJ Redick pourquoi il a choisi une prolongation en 1+1 plutôt que de 3 ou 4 ans alors qu’il ne cesse de répéter qu’il veut faire toute sa carrière à DC et qu’il pense pouvoir y gagner. Et il met un petit coup de pression aux Wizards.

“J’ai signé un contrat dont la structure me permet d’avoir de la flexibilité. Parce qu’au bout du compte je veux quand même gagner. Et la franchise doit me montrer que nous voulons gagner. Je veux aussi voir comment revient John. Vous voulez aller dans cette direction, mais vous voulez aussi assurer vos arrières et être en quelque sorte égoïste en vous demandant comment créer une certaine flexibilité dans le cas où nous ne gagnerions pas et que je choisirais de partir. C’est pour cela que j’ai choisi un contrat de 2 ans, en 1+1, plutôt qu’un contrat de 3 ou 4 ans. Puis il y a aussi cette histoire des 10 années en NBA (au bout de 10 ans en NBA, un joueur peut signer un contrat à hauteur de 35% du salary cap, équivalent au super max). Donc je me suis positionné pour être dans une franchise où j’ai l’opportunité que l’équipe soit construite autour de moi, mais dans le même temps je veux gagner. Ils le savent et ils doivent me le montrer.”  Beal

En attendant, son nom est très souvent cité dans les rumeurs de transferts. On parle notamment des Nets. Il commence à y être habitué.

“Les équipes essaient. Beaucoup appellent, beaucoup se renseignent et proposent des packages, essaient de voir si elles peuvent me récupérer. Ce n’est pas un secret.” Beal