Stephen Curry comprend la souffrance mentale de Klay Thompson

Rédigé le 28/09/2021
Julien Faure

Alors que la date de retour de Klay Thompson approche à grands pas, les derniers échos font état d’un retour possible sur les parquets à partir de la mi-décembre pour l’arrière des Warriors, l’impatience commence à monter dans la Baie. Notamment chez son partenaire de toujours et deuxième Splash Brother, Stephen Curry. Alors qu’il vient d’enchaîner une rupture des ligaments croisés et une rupture du tendon d’Achille, Thompson avance dans sa rééducation et son retour se rapproche donc de plus en plus, lui qui n’a pas joué depuis les finales NBA 2019 face aux Raptors. Stephen Curry a donc grandement hâte de ce retour. Et il se l’imagine déjà, lui qui pourtant, à l’habitude de rester terre à terre et concentré sur le présent.

 » Ça va être magnifique. Du magnifique basket. Honnêtement, ça va probablement être émouvant, c’est sûr, pour toutes les raisons qui ont déjà pu être évoquées concernant son retour. Mais je suis excité d’en être plus proche que nous ne l’avons jamais été et cela va continuer ainsi. Je sais que le public va lui montrer beaucoup d’amour, comme il le mérite. J’ai juste pensé à ce moment-là. Je vous ai dit que je pensais au présent, mais c’est comme si j’avais pensé au futur. Je suis sûr que ça va être incroyable. Qu’importe les adjectifs que vous utilisez, ça ne sera probablement pas assez fort pour rendre justice à ce moment. »

Pour Curry, qui a déjà manqué une grosse partie d’une saison pour cause de blessure, il a joué 5 matchs en 2019/2020 après une blessure au poignet, le chemin vers le retour est surtout une épreuve mentale. Encore plus pour quelqu’un comme Klay Thompson qui aime autant le basket. Et alors qu’il a vu à quel point son coéquipier s’est impliqué dans cette rééducation, il s’attend à voir revenir le même Klay Thompson qu’avant sa blessure.

 » Honnêtement, j’ai vu comment il a attaqué cette rééducation par rapport à la précédente. Je sais qu’il y a des circonstances que vous ne pouvez pas contrôler avec la pandémie et le fait d’être loin du staff etc… Mais simplement, il a cette dévotion pour le procédé, car il comprend l’importance de tout faire de la meilleure des façons pouvoir se donner une chance de revenir comme le Klay de 2019. »

Curry s’attarde d’ailleurs de nouveau sur la difficulté mentale d’une rééducation et sur la difficulté de comprendre ce que traverse quelqu’un dans cette situation là. Il sait très bien que pour Thompson, rien ne sera facile jusqu’au moment de revêtir de nouveau un maillot de match. C’est donc un nouveau challenge mental très lourd qui attend le shooteur d’élite. D’autant qu’il va revoir ses coéquipiers jouer.

 » J’étais inquiet de savoir comment il irait parce que je suis sûr qu’il va y avoir un moment, peut-être vers Thanksgiving ou début décembre, où il aura l’impression qu’il peut rentrer sur le terrain et jouer 30 minutes parce qu’il a cette espèce de rage en lui et il se sentira sûrement normal. Il y aura sûrement un décalage avec le moment où ils lui demanderont vraiment de se mettre en tenue. Mentalement, pour moi, je pense que ce sera l’une des périodes les plus dures de sa rééducation, lorsque les matchs vont arriver. Lorsqu’on pourra sentir l’énergie de la saison et qu’il se sentira bien. Il s’entraînera probablement avec nous, mais il aura toujours à attendre. Mais simplement, se rendre compte de la lenteur de la rééducation, pour revenir à 100%, mais aussi pour rejouer à 100% de ce qu’il avait l’habitude d’être, c’est énorme parce que vous devez être patient avec cela. Et c’est probablement une bataille qu’il va devoir mener mentalement, jour après jour, surtout sur la fin du processus. »

Le retour de Klay Thompson est sûrement l’un des retours de blessure les plus attendus de ces dernières années. De par ses deux blessures consécutives, mais aussi parce que la ligue se morfond depuis deux saisons maintenant de voir l’un de ses meilleurs joueurs sur la paille pour de graves blessures. Les fans attendent aussi avec impatience de revoir le duo Curry-Thomspon, qui s’était tout de même hissé cinq fois de suite en finales NBA avant la saison 2019/2020.

Via NBC Sports