Steve Kerr évoque les cas Jonathan Kuminga et Moses Moody

Rédigé le 26/09/2021
Christophe Brouet

Alors qu’il se murmurait que les Golden State Warriors étaient plutôt en quête d’un vétéran pour les aider à gagner de suite en échange de leurs choix de draft 7 et 14, ce qui était notamment la volonté de leurs 3 stars, ils n’ont finalement pas trouvé d’offres intéressantes et ont décidé de jeter leur dévolu sur Jonathan Kuminga et Moses Moody. Deux très jeunes rookies de 18 et 19 ans, qui ne devraient pas jouer un rôle important cette saison comme l’a confié Steve Kerr.

« D’après mon expérience, il est très rare que les rookies arrivent et contribuent réellement pour gagner à très haut niveau », a déclaré Kerr. « C’est tellement difficile. Il y a tellement de choses à apprendre. Même si un gars est capable de marquer et de défendre et de résister physiquement à tout, il y a une différence dans le jeu de la NBA. Puis il y a le scouting. Vous devez avoir un rapport sur chaque gars des 30 équipes : ‘Est-ce que je ferme la porte à ce gars ? Est-ce que je le chasse de la ligne à 3 points ? Est-ce que je ne dois pas trop sortir sur les closeouts ? Est-ce que je le fais jouer pour qu’il tire ? Aime-t-il aller à droite ? Aime-t-il aller à gauche ? Vingt-neuf autres équipes choisissent 15 joueurs. Cela fait beaucoup de rapports d’observation à avoir en tête. C’est pour ça que très peu de recrues sont capables de contribuer à un haut niveau dans une équipe de playoffs. Je suis très heureux d’entraîner ces deux garçons et je pense que nous devrions modérer nos attentes quant à leur contribution immédiate. Mais il faut toujours laisser la porte ouverte, car s’ils sont assez bons, ils seront là. »

Kuminga semble déjà prêt physiquement, lui qui est annoncé à 2m01 et 102 kilos, et qui paraissait encore plus imposant que ça lors de la summer league.

« Il est imposant. Il a de longs bras, il est musclé, il est vraiment costaud. Et si jeune. Ce qui est drôle, c’est que si vous revenez en arrière et que vous voyez une photo de rookie de n’importe qui – LeBron James, Steph Curry, presque tout le monde – si vous voyez une photo d’eux maintenant et quand ils étaient rookies, vous vous dites : ‘regardez comment ce gars est maigre. Regardez comme il est mince.’ Donc si vous regardez Kuminga et Moody maintenant, pensez à ce à quoi ils vont ressembler dans quatre ans. Surtout Kuminga, à cause de la façon dont il est bâti, il va prendre beaucoup de muscles et de force pure, ce qui lui conviendra parfaitement. Au fur et à mesure qu’il apprendra à connaître le jeu, il aura de plus en plus de chances d’avoir un impact. » Steve Kerr

Concernant Moody, bien moins musculeux, Steve Kerr le compare déjà à un autre joueur de la ligue.

« Moody a l’air d’être comme un 3&D traditionnel. Je vois Trevor Ariza quand je le regarde en termes de corps, de longueur de bras, de capacité à shooter, et simplement l’intelligence. Évidemment Ariza a eu une grande carrière et j’espère que Moody en aura une similaire. Mais Moody a l’air d’être un gars qui a sa place sur un parquet NBA. Et de toute évidence il est encore vraiment jeune. » Steve Kerr

Via The Athletic