Sam Presti pense que le trade autour de Kemba Walker est bénéfique pour les deux équipes

Rédigé le 02/07/2021
Alexis

Il est exceptionnellement rare qu’un trade majeur en NBA ait lieu avant la fin de la post-saison. Alors, comment les Boston Celtics et l’Oklahoma City Thunder ont-ils pu conclure un accord aussi rapidement ?

Le GM du Thunder, Sam Presti, a expliqué les tenants et aboutissants de ce blockbuster trade entre OKC et Boston, effectué deux semaines seulement après le début du mandat de Brad Stevens en tant que président des opérations basket-ball des Celtics. Kemba Walker, le 16e choix de la draft NBA 2021 et un choix de second tour 2025 ont été envoyés à Oklahoma City en échange d’Al Horford, Moses Brown et un choix de deuxième tour 2023.

« Les Celtics ont eu un certain intérêt pour Al [Horford]. Nous avons eu quelques conversations différentes », a relaté Presti. « Quand Brad a pris le rôle de directeur du Front Office, c’est un peu une conversation naturelle qui est venue. »

Comme l’a souligné récemment le journaliste Chris Mannix, Presti et Stevens ont une « excellente relation », au point d’ailleurs que Presti a apparemment envisagé d’engager Stevens comme entraîneur principal du Thunder dans les années précédentes. Walker aurait probablement voulu quitter Boston cet été, il n’est donc pas surprenant que l’une des premières missions de Stevens en tant que GM ait été d’appeler le Thunder de Presti, qui avait dans son roster, un visage familier du côté du Massachusetts, à savoir Al Horford.

« C’était très logique pour les deux équipes », abonde Presti. « Je pense que c’est un excellent trade pour les Celtics et pour nous. Je pense que c’est un accord assez simple, je ne pense pas que ce soit super compliqué. Al a été génial pour nous et je pense qu’il est ravi d’être de retour à Boston, donc je suis content que ça ait marché pour tout le monde. »

Les Celtics économisent ainsi près de 10 millions de dollars de cap space en 2021-22 en échangeant le contrat de Walker contre celui d’Horford . Une flexibilité financière à l’avenir d’autant plus grande que seule la moitié du salaire d’Horford en 2022-23 est garantie. D’un point de vue sportif, Stevens a entraîné Horford pendant trois saisons, dont deux au cours desquelles l’équipe a atteint les finales de la conférence Est. Surtout, depuis qu’Horford a signé un gros contrat avec les 76ers lors de la Free Agency en 2019, la franchise de Boston a eu du mal à trouver un pivot régulier et au niveau.

Pendant ce temps, Presti et Oklahoma City récupèrent un Kemba Walker à moindre coût. Soit OKC tente de le relancer, soit Kemba Walker deviendra un asset de luxe dans la perspective d’un énième échange pour la franchise de l’Oklahoma. D’un accord commun entre le joueur et la franchise, Presti pourrait récupérer de quoi rendre l’avenir d’OKC encore un peu plus radieux comme l’évoquent certaines rumeurs. Le GM du Thunder ajoute :

« Le 16e choix de n’importe quelle draft est vraiment, vraiment difficile à obtenir », a ajouté Presti, « Surtout, obtenir un joueur comme Kemba Walker qui est un créateur de tir de qualité premium… cela a donc du sens pour nous ».

Le temps dira si une équipe a plus remporté le trade que l’autre. Pour l’heure, le bilan semble plutôt à l’équilibre.

Via Yahoo