Kendrick Perkins : « John Wall à Philly avec Joel Embiid, c’est mieux que Ben Simmons avec Joel Embiid »

Rédigé le 22/09/2021
Julien Faure

Aujourd’hui à la retraite et consultant pour ESPN, Kendrick Perkins n’est pas réputé pour avoir sa langue dans sa poche. Et alors qu’il souhaitait défendre John Wall, il a donné son avis sur Ben Simmons. Et selon lui, aucun doute, le fit avec Joel Embiid serait bien meilleur avec John Wall à ses côtés. Un tacle qui peut sembler appuyé pour le meneur des Sixers, qui on le rappelle n’a toujours que 25 ans et le temps de corriger ses défauts, mais qui vient surtout souligner les qualités de John Wall et ce qu’il pourrait apporter à Philadelphie.

« L’année dernière, nous avons eu un aperçu de l’ancien John Wall… Il n’a jamais eu de rythme parce les Rockets le reposait. Mais je pense qu’il est encore dans son prime. Et je pense que dans une bonne situation, avec le bon coach, cela va le ramener sur la voie du succès. Je pense toujours que John Wall peut aider une équipe. Je pense qu’avec les bons joueurs autour de lui, il peut faire quelque chose. Je peux voir John Wall aux Clippers, ou même à Philly. Je ne sais pas ce qu’il se passe avec les cas Ben Simmons, mais je pense que John Wall à Philly avec Joel Embiid, c’est mieux que Ben Simmons à Philly avec Joel Embiid parce que John Wall va prendre ses tirs et être agressif. John ne va pas être effrayé d’aller sur la ligne des lancers. Je connais son contrat, il a quasiment 100 millions de dollars garantis sur les deux prochaines années. Mais au final, je pense qu’il a toujours quelque chose à offrir à une équipe prétendante au titre. »

On imagine toutefois mal les Sixers être intéressés par un trade de John Wall, qui veut quitter Houston, mais dont le contrat semble être un énorme poids :  91.7 millions de dollars sur les deux prochaines saisons et une player option de 47.4 millions de dollars pour la saison 2022-23. Houston doit attacher des atouts pour qu’une équipe accepte d’absorber son contrat et il faudrait en plus équilibrer les salaires alors que Wall gagne bien plus que l’Australien.

Alors qu’il postait tout de même 20,6 points et 6,9 passes par match, Wall pourrait ainsi se retrouver bloqué toute la saison, et pourrait même ne pas jouer de l’année. Reste maintenant à voir comment ces deux situations très compliquées à gérer, vont se débloquer.