Mike D’Antoni sur Russell Westbrook : « A l’heure actuelle ça n’a pas l’air d’être le top pour lui, mais je ne suis pas inquiet »

Mike D’Antoni sur Russell Westbrook : « A l’heure actuelle ça n’a pas l’air d’être le top pour lui, mais je ne suis pas inquiet »

Rédigé le 18/10/2019
Christophe Brouet

Les Houston Rockets débutent leur saison le 24 octobre au Toyota Center face aux Bucks et pour le moment la pré-saison est assez délicate pour les coéquipiers de Russell Westbrook et pour ce dernier spécialement. Opéré en mai dernier du doigt, mais aussi du genou droit, il vient à peine de finir sa rééducation et il a été limité durant le training camp et il n’a pas pu se préparer durant l’été.

J’essaye de suivre le rythme, de retrouver mon souffle. C’est la première fois que je ne peux pas courir l’été. Je n’ai pas eu l’opportunité de faire des 5 contre-5. C’est genre seulement la 3ème fois que je joue et je ne m’entraîne pas tout le temps. C’est la première fois que cela m’arrive d’être là à retrouver mon souffle et mes jambes. » Westbrook

En pré-saison il affiche 16.3 points à 40% dont 23.8% à 3-pts, 3 rebonds, 4.7 passes et 5.7 ballons perdus en 24.8 minutes, ce qui s’explique par son manque de rythme, mais aussi son intégration à l’équipe, rien de surprenant donc.

« Nous allons nous appuyer sur nos systèmes et il trouver un moyen. Nous allons progresser. À l’heure actuelle, cela n’a pas l’air d’être le top pour lui. Cela se voit qu’il a des difficultés faire des passes, à finir. Et c’est normal quand vous revenez. Il joue tellement vite. Si tu n’as pas joué depuis un moment, tu peux perdre ton rythme. C’est un MVP, un mec qui tourne en triple-double, donc je ne suis pas inquiet. Je ne suis pas inquiet, ça va aller pour lui. » Mike D’Antoni

« Ça va venir. Ça va être un processus. Cela va être une saison où nous allons trouver des solutions. Les équipes qui doivent s’adapter connaissent des difficultés. Donc il ne faut pas s’alarmer, genre ‘Oh merde, ils doivent trouver des solutions.’ Le système est top, c’est facile de s’y ajuster. Maintenant le plus important c’est l’alchimie. Anticiper où les joueurs vont être positionnés. Adapter mon rythme à James et aux autres joueurs qui ont le ballon. » Westbrook

Via The Athletic