Russell Westbrook débarque chez les fanatiques du 3-pts : « Ces 4,2 tirs là ? Ils sont pour moi ! »

Russell Westbrook débarque chez les fanatiques du 3-pts : « Ces 4,2 tirs là ? Ils sont pour moi ! »

Rédigé le 16/10/2019
ClemFiz

Durant une présentation vidéo de la philosophie de jeu des Rockets en présence du nouveau roster, un chiffre a sauté aux yeux de Russell Westbrook : 4,2, le nombre de tirs mi-distance tentés par match par Houston, orienté quasiment exclusivement vers les tirs à 3-points ou les shoots près du cercle, la saison passée.

« Russell Westbrook : – Ces 4,2 là ? Ils sont pour moi.

Rire général.

Mike D’Antoni : – Ok ! Alors personne d’autre n’en aura un ! »

Une séquence qui aurait pu ne jamais avoir lieu, si Paul George n’avait pas suivi Kawhi Leonard à Los Angeles en juillet.

« Surpris ? Non je peux pas être surpris en étant en communication avec Paul durant tout le processus. Donc pas surpris du tout non. Je soutiens mes coéquipiers dans ce qu’ils estiment être le mieux pour eux. Si Paul a eu le sentiment qu’il était temps pour lui de passer à autre chose et d’explorer d’autres options, alors je vais le soutenir à 100%. C’est le genre de relation que nous avons. » Russell Westbrook

Son départ a entraîné celui du MVP 2017, qui venait pourtant de se construire une nouvelle maison à Oklahoma City mais qui ne se voyait pas refuser une opportunité de rejouer avec son pote et ex-coéquipier au Thunder James Harden, MVP 2018.

« Ce n’est pas comme si c’était la première fois qu’ils se parlaient depuis des années. Ça ressemblait plus à quelque chose comme : ‘Hey, quelque chose a changé maintenant que Paul est parti ?’. Et je suppose que Russ a répondu que oui. » Daryl Morey

« Il y avait un certain nombre d’équipes qui pouvaient prendre mon contrat et parmi lesquelles je pouvais choisir (Morey a précisé que Miami en faisait partie). C’était la meilleure situation pour moi. J’ai trouvé que c’était la meilleure décision à prendre pour moi et ma carrière, de rejoindre un frère, un ami. Pouvoir faire ça c’est quelque chose dont vous rêvez et ce pourquoi vous vivez. » Russell Westbrook

Maintenant, il va falloir cohabiter.

« Qui suis-je pour dire à Russ de changer ou à James de changer ? Ce sont des MVPs. Meilleurs joueurs de la ligue. Donc on essaie de les rendre aussi efficaces que possible, de les pousser vers les domaines où nous pensons pouvoir progresser et où nous pensons qu’ils peuvent faire mieux. Mais au bout du compte, ils sont qui ils sont, et c’est très bien. On a deux MVPs. Maintenant mon boulot c’est de m’assurer qu’ils soient confiant, bien ensemble, reposés, concentrés. Si c’est le cas, on va être très bons. » Mike D’Antoni

« James Harden est la meilleure arme offensive sur demi-terrain de NBA. Russell est la meilleure arme de la ligue en transition. Les deux ensemble, ça donne une combinaison vraiment spéciale. » Daryl Morey

La saison dernière, Westbrook l’amateur de pull-up n’a rentré que 29% de ses tentatives à 3-points, et a manqué d’efficacité en isolation.

« Si tu prends le bon tir, peu importe que ça ne rentre pas. » Mike D’Antoni

« L’année dernière, il ne pouvait pas driver sans subir de prises à deux. Ici ce sera impossible de faire une prise à deux sur lui. On a trop de scoreurs, trop de shooteurs, il y a trop d’espace à couvrir pour la défense, c’est impossible. » Austin Rivers

Westbrook n’a pas passé un tour de playoffs depuis le départ de Kevin Durant en 2016, Harden n’a lui pas réussi à emmener son équipe au-delà des finales de conférence Ouest, sa route vers les Finales NBA toujours barrée par les Warriors. Des échecs sur lesquels les deux stars comptent s’appuyer pour trouver la force de « sacrifier » certaines des choses auxquelles ils se sont habitués en tant que franchise player ces dernières années. En plus d’une amitié basée sur la franchise et le dialogue.

« Si je suis énervé, il peut me parler, et inversement. Ça crée un lien. Et on sait que l’intention est bonne parce que nous comprenons quel est notre objectif ultime à tous les deux : gagner un titre. La meilleure chose par rapport à ma présence ici, c’est que je vais pouvoir le challenger et lui pourra me challenger aussi. Pour devenir de meilleurs joueurs. » Russell Westbrook

« Tout est question de dialogue, de communication, de volonté de progresser. On verra comment nous opérons à chaque match, on sait qu’on aura tous les deux nos moments. » James Harden

via Sports Illustrated

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !