Too bigs, les Celtics résistent au run des Warriors et reprennent l’avantage !

Rédigé le 09/06/2022
Christophe Brouet

Les Boston Celtics reprennent l’avantage dans ces finales NBA en dominant les Warriors 116-100 dans le Game 3. Les verts, qui ont fait une grosse entame, ont réussi à surmonter un nouveau gros passage à vide en 3ème quart et ont quasiment mené de bout en bout malgré un bref passage en tête des visiteurs dans le 3ème quart.

Boston a dominé physiquement, ce qui s’est traduit par une domination au rebond (15 rebonds offensifs, 47-31 au rebond) et à l’intérieur. Draymond Green a vécu une salé soirée (2 points, 4 rebonds, 3 passes et  fautes), dominé, notamment par Rob Williams, tout comme Curry, ciblé défensivement et qui cette fois n’a pas brillé de ce côté du terrain. Offensivement Boston s’est appuyé sur un excellent trio Jaylen Brown (27 points à 9/16 dont 4/8 à 3-pts, 9 rebonds et 5 passes) – Jayson Tatum (26 points à 9/23, 6 rebonds et 9 passes) – Marcus Smart (24 points à 8/17 dont 3/7 à 3-pts, 7 rebonds et 5 passes) alors que les role players ont fait le job, Rob Williams, Al Horford, Grant Williams ou encore Derrick White. Stephen Curry a fait ce qu’il a pu avec 31 points à 12/22 dont 6/11 à 3-pts lors que Klay Thompson s’est réveillé avec 25 points à 5/13 à 3-pts, mais c’est défensivement que les Warriors ont perdu ce match.

Le fil du match

Jaylen Brown et les Celtics ont commencé fort avec 2 tirs primés de l’ailier et 1 d’Al Hoford pour un 10-0 et mener ainsi 10-2. Les Warriors ont été très maladroits en début de rencontre, et Boston, mené par un Brown très agressif – auteur de 12 des 22 premiers points des siens – a fait la course largement en tête 16-7 puis 24-9 avec un nouveau run, un 8-0. Les Warriors ont mieux fini le quart avec notamment le réveil de Klay Thompson pour réduire leur retard à 11 unités, 33-22.

Les Celtics ont continué d’accéder trop facilement à la raquette et Grant Williams, sur 2 paniers de suite a fait passer l’avance à 15 unités, 37-22. Côté Warriors, Klay a enfilé les paniers et limité la casse avec les 12 derniers points des siens, 46-34. Mais les hommes de Steve Kerr étaient toujours trop softs défensivement, laissant Boston pénétrer trop facilement. Les verts ont passé un 8-0 avec 2 tirs à 3-pts de Tatum pour prendre 18 points d’avance, 54-36. Pas suffisant pour se débarrasser des visiteurs, qui ont passé un 10-0 en un clin d’oeil avec les 3-pts des Splash Brothers, profitant des ballons perdus adverses, 56-49. Boston a bien réagi avec un 2+1 de White, un tir à 3-pts de Brown avant 2 paniers de Smart pour rejoindre les vestiaires avec 12 points d’avance, 68-56.

Comme toujours et comme lors des deux premiers matchs, le 3ème quart a été totalement à l’avantage des Warriors. Stephen Curry a donné le ton avec 2 tirs à 3-pts consécutifs, puis Klay en a ajouté 1 pour revenir à 7 unités. Boston a pris des shoots trop précipités et si Tatum et Smart ont limité un temps les dégâts, les Warriors ont signé une énorme possession : 3+1 de Curry avec une faute flagrante d’Al Horford et un 3-pts de Porter pour une action à 7 points après laquelle Curry a mis les siens aux commandes sur un nouveau tir à 3-pts et conclure un 12-0, 83-82. Les Celtics n’ont pas paniqué et se sont rapidement remis dans le droit chemin avec des 3-pts de Smart et G.Williams et 4 points de Tatum pour reprendre 7 points d’avance avant un dernier panier de Klay Thompson, 93-89.

Boston a parfaitement entamé ce dernier quart, profitant des ballons perdus des Warriors, 3 de Curry, et des secondes chances pour passer un 9-2 dans le sillage de Smart et Tatum, 102-91. Les Celtics ont continué de conserver un matelas d’une dizaine de points, dominateurs à l’intérieur et au rebond avec un grand 5, 107-96 avec 6 minutes à jouer. Smart a donné 14 points d’avance aux siens, qui ont parfaitement géré leur fin de rencontre.