En feu, les Celtics détruisent les Warriors dans le dernier quart pour valider leur comeback et prendre le Game 1 ! 

Rédigé le 03/06/2022
Christophe Brouet

Les Boston Celtics, malmenés par les Warriors et menés de 15 points, remportent le Game 1 au terme d’un dernier quart monstrueux, remporté 40-16 (avec un 3-pts des Warriors dans les dernières secondes), avec notamment un terrible 17-0 pour prendre les commandes face à des locaux ko debout. Boston l’emporte finalement 120-108. Cet écart de 24 points en dernier quart, c’est tout simplement un record dans l’histoire des finales. Boston a shooté à 9/12 derrière l’arc dans ce quart.

Jaylen Brown (24 points à 10/23, 7 rebonds et 5 passes), a sonné la charge en début de dernier acte, puis Al Horford (26 points à 9/12, dont 6/8 à 3-pts, 6 rebonds et 3 passes) et Derrick White (21 points à 6/11 dont 5/8 à 3-pts, incandescents, ont pris le relai ! Tout ça avec un Jayson Tatum dans un cauchemar, limité à 12 points à 3/17. Boston shoote à 50.6%, dont un énorme 21/41 de loin. En face les Warriors ont perdu leur basket en dernier quart, englué dans la défense verte. Steph Curry avait pourtant commencé fort avec 21 points en premier acte, mais termine avec 34 points à 12/25 dont 7/14 à 3-pts alors qu’Andrew Wiggins ajoute 20 points à 8/15 et Klay Thompson 15 points à 6/14.

Le début de rencontre a été joué sur un gros rythme avec une bonne adresse des deux côtés, notamment de loin. Si les Warriors ont fait la course en tête, avec de bonnes positions et un Steph Curry très chaud, Boston s’est accroché, en rentrant notamment ses 4 premiers paniers de loin. Ils l’ont fait durant tout ce premier quart malgré un énorme Steph Curry, qui a rentré 6 de ses 7 premiers tirs à 3-pts, trouvant sans cesse des positions, pour mener 29-22. White à 3-pts et Tatum sur un 2+1 ont remis les verts à 1 point avant un dernier tir primé de Steph, 32-28 dont 21 points pour Curry.

Les Warriors ont continué de trouver de bonnes positions et ont enfin fait un premier break avec notamment les tirs primés de Porter et Klay pour mener 47-37. Mais en sortie de temps mort, sous l’impulsion de Brown et Smart, les Celtics ont répondu par un 10-0 pour remettre les deux équipes à égalité. Il y a eu une baisse d’adresse dans cette fin de première mi-temps et c’est finalement Boston qui a viré en tête 56-54 malgré 8 petits points de Tatum et alors qu’en face Steph Curry n’a pas scoré du quart.

Les Warriors ont fait un excellent début de seconde mi-temps avec 5 premiers points signés Wiggins et Curry pour donner le ton. Très présents au rebond offensif, les locaux se sont envolés dans le sillage de Curry, Klay, Wiggins et Poole, à coups de shoots primés pour prendre l’avantage 87-72. Mais il y a eu beaucoup de déchet en fin de quart et grâce au duo White et Brown, Boston a réduit un peu l’addition, 92-80 avec un 38-24 des Warriors sur le quart.

Alors que Curry était sur le banc et que les Warriors galéraient en attaque, Brown a pris les choses en main pour Boston et a impulsé un 9-0 qui a relancé totalement la rencontre avec un retour à 3 points. Steve Kerr a dû remettre Curry en jeu, ce qui a fait du bien à l’attaque des Warriors. Le meneur a permis de repousser tant bien que mal les verts pendant quelques minutes, mais les locaux ont fini par céder sous les coups de boutoir verts. Ces derniers, en feu, ont inscrit leurs 6 premiers tirs à 3-pts du quart dans le sillage d’un duo White – Horford intenable ! Ils en ont mis 5 de suite, résultat, un terrible 11-0 pour prendre l’avantage 111-103. Smart a ajouté 2 tirs à 3-pts pour faire passer ce run à 17-0… Game Over. Les Warriors n’ont pas trouvé le chemin du panier pendant plus de 5 minutes.