Avec un duo Zion – Ingram clutch, NOLA assomme les Celtics pour valider le plus gros comeback de son histoire !

Rédigé le 22/02/2021
Christophe Brouet

Ca ne s’arrange pas pour les Celtics ! Après une victoire encourageante face aux Hawks vendredi et alors qu’ils menaient de 24 points face aux Pelicans après la pause, ils ont sombré. New Orleans l’emportent au bout d’une prolongation interminable 120-115 pour le plus gros comeback de l’histoire de la franchise. Elle fait du bien à NOLA cette victoire, qui après sa belle série, restait sur 5 défaites en 6 matchs et porte son bilan à 13-17 alors que Boston est à 15-15.

Zion Williamson (28 points à 11/21, 10 rebonds et 4 passes) a été clutch en fin de temps réglementaire avec un 2+1 et Brandon Ingram (33 points à 11/22 dont 5/12 à 3-pts, 6 rebonds et 3 passes) en prolongation avec un tir à 3-pts. Josh Hart a été capital en seconde mi-temps avec une énorme énergie. Il termine avec 17 points, 10 rebonds et 3 contres alors que Lonzo Ball signe 16 points. En face les Celtics shootent à seulement 39.8% et un trio Jayson Tatum (32 points à 10/24 dont 3/7 à 3-pts et 9 rebonds), Jaylen Brown (25 points à 7/23 dont 3/10 à 3-pts, 6 rebonds et 9 passes) et Kemba Walker (14 points à 5/21 dont 1/12 à 3-pts) à 22/68.

Les Pelicans ont très bien entamé la rencontre face à des Celtics, pas dans leur match, avec une défense douteuse, poussant Brad Stevens a prendre un temps mort après seulement 2’42, 11-2. Le temps mort a eu l’effet espéré pour Boston, qui a haussé le ton défensivement et est revenu dans le sillage des locaux grâce à Tatum, et surtout Brown, 16-12 puis 19-19. Les Pelicans ont perdu pas mal de ballons, maladroits aux tirs, résultat avec un Brown partout, Boston a passé un 24-10 pour finalement mener 30-28 sur un dernier shoot du rookie Aaron Nesmith.

Les 3 points de Nesmith et Theis ont permis aux Celtics d’entamer parfaitement le second quart avec un 10-1 pour faire le break. NOLA a continué d’avoir des difficultés en attaque, à l’image de Zion Williamson, limité à 4 points à 1/5 et 3 ballons perdus. Trop de ballons perdus qui ont alimenté la marque pour les Celtics malgré un trio Brown, Tatum et Walker maladroit (11/33 à la pause). A la pause Boston menait 63-47 grâce à 19 points sur les ballons perdus des Pelicans, contre 0 à ces derniers.

Le début de seconde mi-temps a ressemblé au second quart et Boston s’est envolé pour prendre 24 points d’avance, 79-55 face à des Pelicans à la rue des deux côté du terrain. Mais tout à coup l’attaque s’est enrayée pour les verts, qui n’ont inscrit que 3 points lors des dernières 4’17 et NOLA en a profité pour inverser le momentum avec un 11-3 conclu par Zion juste avant le buzzer du 3ème, 87-64.

Le run s’est poursuivi face à des Celtics KO debout et en galère en attaque, malgré deux fautes techniques et l’expulsion de JJ REdick. Zion, et surtout un Josh Hart partout, New Orleans a fondu sur Boston, 93-90. Le tir à 3-pts de Jaylen Brown a fait du bien, mais Ingram a réussi un 2+1 puis a ensuite planté un tir à 3-pts qui a mis les deux équipes à égalité 98-98 avant une nouvelle banderille de Nicolo Melli pour propulser les locaux en tête 101-98. Boston a répondu à chaque tentative de Nola de se faire la male, et après une égalisation de Brown sur la ligne des lancers, Walker a eu un shoot pour passer devant à l’entame de la dernière minute, raté, ce qui a donné une contre-attaque à Lonzo Ball, qui a obtenu deux lancers, mais n’en a rentré qu’un avec 32 secondes à jouer, 105-104. Après le temps mort Brown a raté un shoot près du cercle, mais Boston a récupéré la possession. Jayson Tatum a trouvé la cible sur un shoot à mi-distance. En sortie de temps mort Zion a enfoncé Tristan Thompson pour le 2+1, mais Tatum a répondu à la dernière seconde, prolongation !

La prolongation a été marquée par les erreurs d’arbitrages et les challenges gagnés par les Pelicans, et pendant 3 minutes il n’y a pas eu le moindre panier jusqu’à un layup de Jaylen Brown qui a mis Boston aux commandes avec 72 secondes à jouer. Ingram a obtenu deux lancers, a rentré le premier, mais sur le second Theis et Melli sont partis trop tôt, poussant l’arbitre a annulé le lancer et a donné un entre-deux. Il a été remporté par les Pelicans et Ingram a planté un gros shoot à 3-pts. Walker a raté le shoot de l’égalisation et Hart a rentré deux lancers, +5. Ingram a commis une faute bête à 3-pts sur Brown, qui ne s’est pas fait prier pour mettre les 3 et redonner espoir aux siens avec 16 secondes au chrono. Hart a été encore une fois envoyé aux lancers francs et a rentré seulement le second, offrant une dernière opportunité à Boston. Hart a fait faute pour éviter un shoot à 3-pts et Tatum a manqué le premier, et en voulant raté le second, n’a pas touché l’arceau. Ingram a plié enfin l’affaire sur la ligne des lancers.