Avec un super Rudy Gobert et un Joe Ingles en mode record en carrière, le rouleau compresseur Jazz passe sur les Nets

Avec un super Rudy Gobert et un Joe Ingles en mode record en carrière, le rouleau compresseur Jazz passe sur les Nets

Rédigé le 15/01/2020
Christophe Brouet

10ème victoire de suite et 15ème en 16 rencontres pour le Jazz d’Utah ! Les hommes de Quin Snyder ont dominé le Jazz à Brooklyn avec la manière sur le score de 118-107. Le Jazz porte son bilan à 28-12 et passe en seconde position à l’Ouest alors que Brooklyn tombe à 18-21.

Joe Ingles est l’homme du match avec son record en carrière : 27 points à 10/14 dont 6/8 à 3-pts. Rudy Gobert n’est pas en reste puisque le Français sort un gros double-double avec 22 points à 9/12, 18 rebonds, 4 passes et 2 contres. De retour, Donovan Mitchell (25 points à 8/19 dont 3/7 à 3-pts) a été en difficulté jusqu’aux dernières minutes où il a pris le match en main, puis Bojan Bogdanovic était lui aussi dans un bon jour et signe 18 points à 8/16. Le Jazz shoote à 50% dont un 13/36 à 3-pts et surtout ne perd que 8 ballons. En face les Nets rentrent 50.6% de leurs tirs à un petit 8/26 à 3-pts et Kyrie Irving a tout tenté avec 32 points à 12/19 dont 2/5 à 3-pts, 5 rebonds et passes alors que Spencer Dinwiddie ajoute 17 points à 7/17, Joe Harris 11 points à 5/13 et Caris LeVert 11 points à 5/13.

Après 12 premières minutes équilibrées (30-26 Jazz), il a fallu attendre le milieu du dernier quart pour qu’Utah, sous l’impulsion d’un Joe Ingles intenable et avec un gros passage défensif, s’envole. Les coéquipiers de Rudy Gobert ont passé un cinglant 14-2 pour finir la première mi-temps devant au score 59-45. Ils ont ensuite inscrit les 4 premiers points au retour des vestiaires et l’écart a culminé à 20 points. Malgré l’excellent match d’Irving, les Nets n’ont jamais vraiment pu lancer de run, même s’ils ont réussi à revenir à 9-pts en dernier acte. Le Jazz n’a pas paniqué et Mitchell s’est réveillé pour garder les siens à distance.