Toronto profite des absents pour taper les champions à l’Oracle Arena malgré le record en carrière de Stephen Curry !

Toronto profite des absents pour taper les champions à l’Oracle Arena malgré le record en carrière de Stephen Curry !

Rédigé le 06/06/2019
ClemFiz

Avec 6 joueurs à au moins 11 points et face à une équipe de Golden State (38.7% aux tirs contre 52.4%) privée de Kevin Durant (mollet) et Klay Thompson (ischio) pour le Game 3 à l’Oracle Arena cette nuit, Toronto (17/38 à 3-points) a mené toute la rencontre ou presque (les Warriors ont mené d’un point en début de rencontre), pris jusqu’à 17 points d’avance dans le dernier quart et se sont imposés 123-109 pour prendre l’avantage 2-1 dans ces Finales NBA 2019 !

Orphelin de son Splash Bro (Thompson n’avait pas manqué un seul match de playoffs en carrière jusque-là, 120 rencontres d’affilée), Stephen Curry a tout donné et battu son record de points en playoffs avec 47 points à 14/31 (6/15 à 3-points, 8 rebonds, 7 passes) mais cela n’a pas suffi. Seuls 2 autres Warriors ont atteint la barre des 10 points : Draymond Green avec 17 points à 6/14, 7 rebonds et 4 passes et Andre Iguodala avec 11 points à 4/8.

Kawhi Leonard a terminé à 30 points à 9/17, 7 rebonds et 6 passes, Kyle Lowry 23 points à 5/9 à 3-points, 5 rebonds et 9 passes, Pascal Siakam 18 points à 8/16, 9 rebonds et 6 passes, Danny Green 18 points à 6/10 de loin, Marc Gasol 17 points à 6/11.

Première mi-temps

Les 5 starters des Raptors ont tous marqué sur les 4 premières minutes et Toronto a pris l’avantage 15-7 puis 17-7 au terme d’un 8-0 conclu par un step-back de Siakam. Curry a marqué 7 points en un peu plus d’une minute derrière pour revenir à 19-14 mais la défense des Warriors n’a pas suivi et les Raptors ont repris 10 points d’avance lorsque Gasol a eu un boulevard devant lui pour monter au dunk sur une excellente passe de Leonard. Toujours agressif, Curry a successivement trouvé McKinnie à 3-points puis Cook en transition et GS est revenu à 28-21. Kawhi a calmé le jeu en montant au tomar main gauche avec la faute, Draymond Green a obtenu lui aussi le and one derrière, avant un 3-pts signature de Curry sur l’aile droite qui a ramené les champions à 4 points… mais ces derniers ont encaissé un 3-points de Danny Green juste avant le buzzer des 12 premières minutes, bouclées sur le score de 36-29 en faveur de Toronto.

C’est avec un Siakam ultra-chaud que les Raps ont démarré le 2ème quart. Dribbles, layup, moves au poste, l’ailier a vite redonné 12 points d’avance aux siens à 9’42. L’écart est monté à +14 (52-38) une minute plus tard sur 2 lancers d’Ibaka. Les Warriors ont passé plus de 4 minutes sans marquer le moindre point jusqu’à un layup de Green à 4’21. Mais les Raptors ont eux aussi passé 4 minutes sans marquer, signe du réveil de la défense de GS, et le layup de Green (qui a provoqué la 2ème faute offensive de Leonard dans la dernière minute du 2ème quart) a lancé un 10-3 qui a ramené les Warriors à 55-48. Lowry est venu compromettre les plans des locaux avec 5 points dans les 30 dernières secondes mais sa 3ème faute a permis à Curry de rentrer 2 lancers avant qu’Iguodala ne fasse passer l’écart à 8 points à la pause (60-52).

Seconde mi-temps

Toronto a pris le meilleur départ avec un 6-0 d’entrée mais les Warriors ont répondu par un 7-0 en 1’30 pour revenir à 66-59. Les 3-points se sont enchaînés des deux côtés ensuite par Leonard, Iguodala, Lowry et enfin Curry (73-65 Raptors) avant un temps-mort de Nick Nurse. Toronto a eu réponse à tout (8-0) à l’image des deux 3-points de Danny Green (après ceux de VanVleet et Leonard) à 1’57 de la fin du 3ème quart. Kawhi s’est ensuite chargé de creuser le plus gros écart du match (91-75, +16) aux lancers, Green a planté un nouveau 3-pts derrière pour répondre à celui de Curry et lui et Cook ont ramené les Warriors à 96-83 avant de jouer les 12 dernières minutes.

Ibaka (6 contres) était partout en début de 4ème: jump-shot, rebond offensif, excellente défense sur Cousins… Après 3 minutes de jeu l’écart était encore de 11 pts en faveur des Raptors. Après un coup de chaud de Lowry, un pull-up puis un layup face à Curry signés Leonard, Toronto a repris 17 points d’avance à 5’42, 111-94. L’écart est redescendu jusqu’à 10 points à 2 minutes mais après une passe de Leonard (marcher ?), VanVleet a planté un gros 3-pts pour tuer le match (118-105) à 1’39.