Dans une ambiance de folie, Toronto domine les Warriors avec un énorme Pascal Siakam, 1-0 !

Dans une ambiance de folie, Toronto domine les Warriors avec un énorme Pascal Siakam, 1-0 !

Rédigé le 31/05/2019
ClemFiz

Avec trois joueurs à au moins 20 points et 5 à au moins 10, les Raptors ont remporté le premier match des Finales NBA 2019 en dominant les Warriors 118-109 cette nuit à Toronto ! Pascal Siakam a été particulièrement énorme avec 32 points à 14/17, 8 rebonds, 5 passes. Kawhi Leonard a suivi avec 23 points à 5/14, 8 rebonds et 5 passes, Marc Gasol a ajouté 20 points à 6/10 et 7 rebonds tandis que Fred VanVleet et Danny Green ont ajouté 15 et 11 points. Kyle Lowry a terminé à 7 points à 2/9 mais aussi 6 rebonds, 9 passes, et le shoot à 3-points qui a définitivement tué le match dans la dernière minute.

Golden State (16 ballons perdus contre 10 pour Toronto) a passé la majeure partie de la rencontre à courir après le score. Stephen Curry a signé 34 points à 8/18, 5 rebonds et 5 passes, Klay Thompson 21 points à 8/17 et Draymond Green, seul autre Warrior à au moins 10 points, a fini en triple-double avec 10 points, 10 rebonds et 10 passes.

Première mi-temps

Huit des 9 premiers tirs de Toronto ont été pris à 3-points et cela a plutôt bien réussi aux locaux, devant 18-11 après un peu moins de 7 minutes de jeu suite à un 9-0  passé aux Warriors. Deux 3-pts de Curry et un tomar de Thompson (marcher) ont permis aux visiteurs de reprendre l’avantage mais ça a été de courte durée puisque VanVleet (feinte à 3, shoot à 2) et Siakam (complètement ouvert à 3) ont redonné de l’air aux locaux (25-19) peu avant le buzzer des 12 minutes (25-21 Raptors suite à 2 lancers de Livingston).

Un 6-2 encaissé d’entrée dans le 2ème, Kerr n’a pas tardé (9’27) à demander un temps-mort, son équipe menée 31-26. Entré pour le début du 2ème quart, Cousins a marqué ses premiers points aux lancers-francs avant de servir Jerebko derrière la ligne. Avant et après le shoot du Suédois VanVleet a marqué à 3 puis à 2 points pour le +5. Les Warriors (35.7% aux tirs en 1ère mi-temps contre 50%) sont ensuite restés au contact jusqu’à un 3-pts de Thompson pour repasser devant 41-40 à 5’37. Un 12-4 porté par Siakam, Leonard et Gasol (précieux en aide sur Curry) a permis aux Raptors de reprendre le contrôle. Ils ont ensuite creusé un premier écart de 10 pts (59-49) à la pause au terme cette fois d’un 7-2 conclu sur un 3-pts réussi par… Danny Green.

Seconde mi-temps

Avec le double de ballons perdus de leurs adversaires (12-6), le petit coup de chaud de Curry n’a pas suffi aux Warriors en début de 3ème. Siakam toujours aussi agressif et Leonard aux aguets en défense et posté sur la ligne en attaque, l’écart était toujours de 10 pts (73-63) à 6’55, puis de 11 (79-68) à 4’19 sur une nouvelle séquence interception/layup du duo. Une série de 4 lancers de Curry a ramené GS à 7 points puis à un peu plus d’une minute de la fin du 3ème, Alfonzo McKinnie a réduit l’écart 83-79. Leonard pris à deux, l’ex-Warrior Patrick McCaw a puni de loin (son premier panier des playoffs) 30 secondes plus tard et les Raptors ont pu entamer le dernier quart sereinement en tête 88-81.

Malgré un 6-0 encaissé qui a permis aux Warriors de revenir à 90-87 (plus petit écart de la seconde mi-temps à ce moment-là), les Raptors ont repris la main 94-87 sur un circus shot de VanVleet puis un layup de Siakam servi par Lowry en contre-attaque quelques instants après un block d’Ibaka sur Livingston. Le Camerounais a ensuite délivré un parfait caviar à Green dans le corner après avoir mené une nouvelle contre-attaque, +12 (100-88) Toronto à 7’32 ! Revenus à 8 points sur un dunk d’Iguodala, les champions ont vite été calmé par Leonard de loin, et c’est aussi ce dernier qui s’est chargé de rentrer le lancer-franc bonus après la technique sifflée à Thompson une minute plus tard après une faute offensive. VanVleet est venu signer la cerise sur le gâteau avec un 3-points rentré en deux temps pour le +12 à 3’21 ! Curry a ramené les siens à 7 points en obtenant 3 lancers mais une claquette de Siakam puis un 3-points de Lowry à 30.8 secondes ont définitivement tué le match !