Rudy Gobert impressionné par Zion Williamson; Josh Hart : « Personne ne peut faire ça »

Rudy Gobert impressionné par Zion Williamson; Josh Hart : « Personne ne peut faire ça »

Rédigé le 12/10/2019
ClemFiz

Son match a commencé par un rebond offensif autoritaire suivi d’un layup face à Rudy Gobert.

« Il faut le respecter, il est deux fois défenseur de l’année. Il faut pénétrer en puissance et essayer de finir. » Zion Williamson

Il s’est poursuivi avec un 3-points puis un autre panier en deux temps obtenu près du cercle et encore une fois face au double défenseur de l’année.

« J’étais ouvert, donc je l’ai pris. Les gens exagèrent un peu avec le ‘il ne sait pas shooter’. Je suis tout à fait capable de shooter à 3-points. S’ils veulent me laisser ouvert, je vais shooter à chaque fois. » Zion Williamson

« Je suis un Zion believer. Je suis derrière lui à 100% dans tout ce qu’il fait. S’il veut prendre un tir à 3-points ouvert et qu’il le rentre, qu’il continue à le faire, ça ne fera que rendre l’équipe meilleure. » Nickeil Alexander-Walker, 22 points à 7/9 et 4 passes en 16 minutes

Deux succès supplémentaires (dont une claquette dunk) plus tard dans la peinture contre le n°27 du Jazz, Zion Williamson a trouvé son collègue rookie Nickeil Alexander-Walker à 3-points dans le corner.

« Il a un futur brillant devant lui. Il est étonnamment agile, je pense qu’il en surprend plus d’un avec ça. Il est capable de changer de direction assez rapidement. » Rudy Gobert, 15 points à 5/5, 3 rebonds et 2 contres en 24 minutes

Un peu plus d’une minute plus tard, c’est cette fois Ed Davis qui subissait sa loi sous le cercle, avec la faute en prime. Lancer réussi pour le n°1 de la draft, qui venait alors de conclure un 12-0 en faveur des Pelicans.

« Tu ne peux comparer ça à personne. Personne ne peut faire ça. Il utilise vraiment bien son corps, et il est tellement costaud. » Josh Hart

À sa sortie définitive du parquet à 7’08 de la fin du match, New Orleans avait transformé un déficit de 11 points en avantage 113-109. Au final en 23 minutes, le nouveau phénomène NBA a compilé 26 points à 9/12 (7/9 aux lancers-francs), 5 rebonds et 1 passe. Les remplaçants de l’équipe ont ensuite réussi à aller chercher la victoire sur le fil, 128-127.

« J’adore ce qu’il fait, j’adore. Il a la puissance et la confiance, ça ne s’apprend pas et c’est ce dont on a besoin venant d’un talent comme lui. » Brandon Ingram, 18 points à 7/15

Sur ses deux derniers matchs de pré-saison, Williamson est désormais à 21/25 aux tirs. Ce match à 26 points à 9/12 était son deuxième consécutif à au moins 25 points à 75% de réussite. Selon ESPN, les seuls joueurs à avoir réussi la même chose ces 20 dernières années en pré-saison sont Rudy Gay en 2015 avec les Kings, Kevin Martin en 2008 avec les Kings également et Shaquille O’Neal en 1999 avec les Lakers. Toujours sur ces 20 dernières saisons, deux autres rookies seulement ont signé un seul match à au moins 25 points et 75% de réussite : Gordon Hayward et Dejuan Blair. Williamson l’a fait deux fois en trois matchs et a encore deux rencontres à jouer avant la fin de la pré-saison.

Le hic pour des Pelicans pour le moment invaincu en pré-saison (3V-0D), c’est la défense. L’équipe a encore encaissé au moins 100 points et été menée d’au moins 10 points dans le 4ème quart-temps.

« On doit s’améliorer en défense, mais nous essayons de mettre en place un nouveau système et cette équipe (le Jazz) n’est pas une équipe bonne à jouer quand vous n’avez pas encore une défense bien en place. » Alvin Gentry

via ESPN

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !