Bol Bol sur les remarques de Michael Porter Jr. : « Il a totalement raison »

Rédigé le 28/09/2021
Christophe Brouet

Bol Bol, 21 ans, 44ème choix de la draft 2019, est peut-être à un moment charnière de sa carrière. Joueur au potentiel plus qu’intrigant, à l’heure actuelle il n’a pas montré grand-chose en NBA, et afin de se faire une place dans la grande ligue, son coéquipier Michael Porter Jr., n’y est pas allé par 4 chemins à sujet : il doit changer d’état d’esprit.

La bonne chose c’est qu’il en est conscient.

« Il a totalement raison. Pour aller plus loin, c’est plus une question de consistance. Je ne dois pas seulement le faire un jour ou deux par semaine. Je dois trouver comment le faire pendant toute l’année et pas seulement quand les choses vont dans mon sens. » Bol Bol

Le potentiel semble immense et il a pu le montrer lors de la Summer League, lors de laquelle il a tourné à  21.7 points à 44.2% dont 40% de loin, 6.7 rebonds et 2.3 contres. Le souci avec Bol Bol, c’est qu’on ne sait pas vraiment quel est son poste en NBA. Trop frêle pour jouer intérieur, il est aussi trop lent, malgré sa mobilité pour sa taille, pour défendre sur des extérieurs. Même si on est dans une NBA où les postes tendent à disparaitre, on ne sait pas trop où il pourrait maximiser son potentiel.

« Personnellement, j’aime le poste 4. Mais peu importe où je peux avoir du temps de jeu. Je peux jouer sur n’importe quel poste tant que j’y consacre tout mon esprit et que j’y mets tout mon cœur. Je peux dribbler, shooter et passer. Des postes 1 à 5, je pense que ça aira. » Bol Bol

L’an passé il y avait pas mal de concurrence à l’intérieur avec Paul Millsap, JaMychal Green, Zeke Nnaji, JaVale McGee ou encore Isaiah Hartenstein. Mais désormais derrière Nikola Jokic, les Nuggets n’ont pas vraiment de pur pivot, et ça pourrait être un coup à jouer, mais pour ça il pense qu’en changeant d’état d’esprit et d’attitude, il pourrait commencer à gagner des minutes.

« Même si je ne joue pas lors de quelques matchs, je dois quand même me lever et encourager mon équipe. Puis je vais continuer avec le même état d’esprit que lors de la summer league, où l’objectif principal était de jouer dur, puis de continuer de progresser. Je dois faire en sorte d’être concentré toute l’année. » Bol Bol

« C’est une bonne chose pour moi et je suis content qu’il fasse ça. » Bol Bol

Via Denver Post