Michael Malone : « Il était effondré; Il m’a dit ‘coach, vous allez me trader maintenant’, il s’est dit qu’on n’allait plus vouloir de lui »

Rédigé le 24/09/2021
ClemFiz

Désemparé et abattu par le diagnostic après que son genou gauche l’ait lâché (rupture du LCA) contre les Warriors en avril dernier, Jamal Murray en était à se demander si son équipe n’allait pas se débarrasser de lui pour s’éviter une longue attente avant son retour sur les parquets.

C’est son coach Michael Malone qui raconte :

« Le 1er avril on bat les Clippers à L.A. et on prend l’avantage 2-1 en saison contre eux. On venait en plus d’acquérir Aaron Gordon et on s’est tous dit je pense ‘on a une vraie chance de battre n’importe qui cette année’. Et puis malheureusement 11 jours plus tard à San Francisco alors qu’il reste 3, 4 minutes à jouer, Jamal se déchire le ligament croisé antérieur. Et je vais être honnête, quand c’est arrivé, que le match était terminé, je suis retourné dans la salle où ils font les radios, on a discuté avec les médecins de l’équipe et on a passé la soirée, puis le trajet vers l’aéroport et le lendemain à pleurer avec Jamal. Pas une seule fois j’ai dit ‘cette année on ne gagnera pas le titre’, parce que j’étais bien plus inquiet pour Jamal Murray, l’homme. Il était effondré. Il me disait des choses… Il m’a dit ‘coach, vous allez me trader maintenant’. C’est la première chose à laquelle il a pensé, il s’est dit qu’on n’allait plus vouloir de lui car il s’était fait le ligament croisé. Je lui ai dit ‘Jamal non, tu vas revenir meilleur, on va t’aider à revenir en étant un meilleur joueur, et à ton retour, nous allons finir ce que nous avons commencé’. Je ne suis pas son père, et Jamal est extrêmement bien entouré par sa famille et a une super relation avec son père, mais je me suis senti comme un parent ce soir-là. Ça m’a brisé le cœur de le voir comme ça. » Michael Malone via Nuggets Ink

Sans lui (même s’il était très chaud au bord du terrain) Denver, après avoir sorti Portland en 6 matchs au 1er tour, a été balayé 4-0 en demi-finale de conférence par les Suns, futurs finalistes.