Nikola Jokic : « Je voulais changer le rythme »; « Choqué qu’ils excluent le MVP là-dessus »; Booker : « Pas un joueur malveillant »

Rédigé le 14/06/2021
ClemFiz

Sa présence sur le parquet n’aurait peut-être pas empêché l’élimination des Nuggets, mais Nikola Jokic a écopé d’une faute flagrante 2 et a donc été exclu à 3’52 de la fin du 3e quart cette nuit, son équipe menée de 8 points, 83-75. Le MVP en titre, dont l’intention était de claquer le bras de Cameron Payne suffisamment fort pour envoyer un message, n’a pas retenu son geste et a heurté le Sun -resté de longs instants à terre- au visage.

« Je voulais changer le rythme du match. Je voulais nous donner un peu d’énergie, faire changer les coups de sifflet un peu, donc je voulais faire une grosse faute. Est-ce que je l’ai cogné, pas cogné ? On ne sait pas. Donc je m’excuse si ça a été le cas parce que je ne voulais pas le blesser ou le taper dans la tête volontairement. Honnêtement je ne pensais pas qu’ils allaient m’exclure. » Nikola Jokic

Sur l’action précédente, Jokic n’avait pas obtenu le coup de sifflet sur un runner tenté de l’autre côté, et il a évacué sa frustration sur Payne. Avant de sortir, Jokic a refait quelque pas sur le terrain pour aller s’excuser auprès de Payne. Battu 125-118 et donc éliminé 4-0 dans ces demi-finales de la conférence Ouest, Denver est au mieux revenir à 4 points à 8 minutes de la fin.

« J’étais choqué qu’ils sifflent une flagrante 2 et qu’ils excluent le MVP sur une telle action. Pour moi la flagrante 2 n’était pas vraiment justifiée, c’est d’abord une action sur le ballon, même s’il y a je crois un petit contact avec le nez de Cameron Payne. » Michael Malone

« Ce n’était pas un geste malveillant du tout je pense. Dans ces moments-là il faut gérer ses émotions. On parle de ça depuis le début de la saison. » Monty Williams

Juste après la faute, Devin Booker est venu en renfort pour défendre son coéquipier et confronter Jokic. Un cercle de joueurs s’est formé pour les séparer et les deux ont pris une technique dans la foulée.

« C’est tout ce que j’ai dit : ‘Qu’est-ce que tu fais ?’. C’est l’émotion qui parle, je ne pense pas qu’il voulait lui faire du mal, c’était juste une faute de frustration. Je suis venu défendre mon coéquipier, c’est tout. J’ai souvent joué contre le Joker, ce n’est pas un joueur malveillant. » Devin Booker

« Je ne devrais pas faire ça. Bien sûr que c’est ma faute. Mais je ne peux rien y faire maintenant. Ça arrive. » Nikola Jokic

via ESPN