Fresh start pour Seth Curry et les Nets « En attaque, nous nous reposions sur le talent pur pour essayer de gagner des matchs »

Rédigé le 03/10/2022
ClemFiz

Alors que les Nets espéraient le retrouver pour le training camp au moment de son opération en mai, Seth Curry n’est pas encore suffisamment remis pour reprendre la compétition. Il sera le seul joueur, avec T.J. Warren, indisponible pour le premier match de pré-saison de Brooklyn, ce soir face aux Sixers. Les entraînements du shooteur sont pour le moment encore limités.

Prochain objectif : participer au « practice » complet avec l’équipe.

« Je m’en rapproche tous les jours. J’en fais un peu plus chaque jour. J’essaie de gérer ça de façon intelligente. De passer tous les tests que je dois passer pour être prêt. Je fais des entraînements individuels complets, un peu de tout hormis du 5 contre 5. » Seth Curry

« Il fait un entraînement individuel assez dynamique. Il joue un peu contre les coachs, mais sans vrai contact contre des joueurs. C’est plus de la fausse défense de la part des coachs, voilà. » Steve Nash

L’ex-76er, qui avait subi une arthroscopie de la cheville gauche après avoir joué malgré la douleur durant la saison, s’estime pour le moment à 85-90%, et son coach espère le voir pour le dernier match de pré-saison à Minneapolis, le 14 octobre.

« Ce serait idéal. On ne peut pas le garanti, ça se fera quand il sera prêt. À voir. On surveille son évolution tous les jours. » Steve Nash

Il devait en tout cas être prêt pour l’ouverture de la saison, le 19 octobre contre New Orleans.

« Ça va être top. J’ai le sentiment d’avoir fait une super année l’année dernière. Je n’étais pas à 100% donc je peux être encore meilleur en bonne santé, apporter encore plus à l’équipe. Et je ne suis pas le seul à revenir donc ça va beaucoup aider l’équipe. L’année dernière c’était presque du pickup parce qu’on a sauté beaucoup d’étapes par rapport à ce que nous voulions faire en défense, sur les bases. Et en attaque, nous nous reposions sur le talent pur pour essayer de gagner des matchs. » Seth Curry

via New York Post