Vaccin : l’épineux cas de l’influent Kyrie Irving

Rédigé le 27/09/2021
Christophe Brouet

D’après un porte-parole de la NBA, environ 90% des joueurs NBA sont vaccinés, ce qui devrait augmenter d’ici le début de saison, mais cela veut aussi dire que quelques dizaines ne le sont pas encore, et certains y seraient même fermement opposés.

La NBA a été très claire sur le sujet de la vaccination, comme les franchises, incitant les joueurs à le faire, et certaines légendes comme Bill Russell ont enregistré des spots publicitaires en ce sens.

Cependant, très récemment la NBA et le syndicat des joueurs se sont mis d’accord pour éviter de rendre la vaccination obligatoire pour eux alors que tous les autres acteurs NBA devront l’être, dont les arbitres, qui ont accepté qu’il en soit ainsi. C’est bien sûr le syndicat des joueurs qui a décidé cela, dont certains membres ont mis la pression pour que la vaccination ne devienne pas obligatoire. Parmi les joueurs influents contre la vaccination, il y a le meneur des Nets Kyrie Irving, qui fait partie des joueurs des Nets qui ne sont pas vaccinés et qui s’expose donc à manquer les matchs à domicile de son équipe s’il n’est pas vacciné d’ici le premier match au Barclays Center. Visiblement, si on en croit sa tante Tyki Irving, qui dirige sa fondation et qui fait partie de son cercle très proche et des personnes qu’il écoute, il semble être prêt à manquer des matchs, et aimerait qu’une autre solution soit trouvée. Elle s’est confiée à Rolling Stone.

« Il y a tellement d’autres joueurs en dehors de lui qui choisissent de ne pas se faire vacciner, j’aimerais penser qu’ils trouveraient un moyen. Cela pourrait être genre un match sur trois. Cela vous donne toujours une saison complète d’interactivité et de présence sur le terrain, mais avec les limitations qu’ils vous imposent, bien sûr. Il peut y avoir une sorte de formule où la NBA et les joueurs peuvent arriver à une sorte d’accord. »

A New York la ville a écarté il y a quelques semaines la possibilité de demander une exemption pour raisons religieuses, même s’il pourrait y avoir du cas par cas. Mais dans le cas de Kyrie les motivations sont autres.

« Il va essayer de trouver une solution, parce que ce n’est pas basé sur la religion, mais sur la morale », a déclaré Tyki Irving.

Le meneur de jeu, vice président du comité exécutif du syndicat des joueurs, a commencé à suivre un complotiste et like certains de ses messages, ce dernier affirmant notamment que des « sociétés secrètes » implantent des vaccins dans le cadre d’un complot visant à connecter les Noirs à un ordinateur central pour « un plan de Satan »… Toutes ces histoires de micropuce se seraient même diffusées dans plusieurs vestiaires NBA et dans des groupes Whatsapp où interagissent les joueurs selon de nombreux joueurs et dirigeants.

Les joueurs qui ne sont pas vaccinés auront un protocole COVID-19 bien plus contraignant, devront notamment porter le masque plus assidument. Un masque que Kyrie Irving ne porte visiblement pas. Selon Rolling Stone, en visite récemment dans le Dakota du Sud où sa mère est née, à Standing Rock, il est allé dans une école d’une réserve sioux pour discuter avec les enfants, signer quelques autographes et prendre des photos, mais sans masque.

« Quasiment tout le monde avait un masque, tout le monde sauf Kyrie, peu importe où il allait. » Une mère d’un enfant présent

Sur la page Facebook de l’établissement, ces derniers ont dû photoshoper une photo du meneur de jeu pour lui ajouter un masque…

L’an passé Kyrie avait été sanctionné pour avoir participé à une fête d’anniversaire où il ne portait pas de masque. Et visiblement il n’a que faire des protocoles mis en place par la NBA et il n’est pas le seul, à l’image de Jonathan Isaac, qui affiche publiquement être anti-vaccin.

« Si vous êtes vacciné, dans d’autres endroits, vous devez quand même porter le masque. On se demande : ‘OK, alors à quoi sert le masque?’ Et si Kyrie dit ça depuis son poste au sein du syndicat des joueurs, alors bravo à lui. » Jonathan Isaac

Plus tôt ce mois-ci un tweet du meneur de jeu avait fait beaucoup parler, il déclarait : « Mon masque tombe. Maintenant, faites tomber le vôtre. N’ayez pas peur. » Il avait dû clarifier ses propos et expliquer que c’était une métaphore, qu’il ne fallait pas jouer un rôle et être soi.

Voilà tout de même les Nets à nouveau dans une situation bien délicate avec Irving, qui pourrait manquer tous les matchs de la saison, et ne pas être à l’abri d’autres sanctions s’il ne se plie pas au protocole COVID-19 de la NBA.

Sean Marks s’était toutefois montré optimiste lorsqu’il avait révélé que plusieurs Nets n’étaient pas vaccinés, expliquant qu’il s’attendait à ce qu’ils le soient pour le début de saison.

Aujourd’hui, s’il y participe, il y a le media day des Nets et on s’attend forcément à de nombreuses questions sur le vaccin.

Via Rolling Stone