Jonathan Isaac : « Un petit-déjeuner, deux déjeuners, deux dîners et deux shakes protéinés »

Jonathan Isaac : « Un petit-déjeuner, deux déjeuners, deux dîners et deux shakes protéinés »

Rédigé le 03/10/2019
ClemFiz

De 209 pounds (95kg) en avril dernier, Jonathan Isaac (22 ans, 2,08m) est passé à 230 pounds (104kg) cet automne. Pour ça pas de secret, en plus d’un gros travail physique à la salle de musculation cet été, il a dû manger, manger et encore manger.

« C’était un petit-déjeuner, deux déjeuners, deux dîners et deux shakes protéinés, donc autour de 6 repas. C’était dur et encore aujourd’hui j’essaie de continuer même avec le training camp puis ensuite les déplacements. J’en suis arrivé à un point où je n’avais pas envie de manger, je n’avais pas hâte de manger. J’essayais de monter à 5000 calories par jour. Mais je me sens plus fort. » Jonathan Isaac

Après une saison rookie marquée par les blessures, le 6ème choix de la draft 2017 sorti de Florida State a tourné à 9,6 points (42.9%), 5,5 rebonds et 1.3 contre de moyenne par match la saison dernière avec le Magic. Sur ses 75 rencontres jouées, Isaac en a démarré 64 en tant que titulaire. En playoffs (les premiers depuis 2012 pour Orlando), il a aussi rappelé qu’il pouvait être plus qu’un bon défenseur, avec un 3-points clutch dans une victoire sur Toronto (Game 1, 1er tour), futur champion NBA.

« Nous n’avons pas défini d’attentes l’année dernière et nous ferons de même cette année. Ce que nous attendons c’est qu’il continue à travailler dur pour progresser et d’une façon qui nous aide à gagner. Tous les gars comprennent que tout le travail qu’ils font ne veut rien dire s’il ne nous met pas en position de gagner. J.I. a fait un super été et il a aussi ajouté une corde à son arc avec sa participation à la préparation de Team USA avec la Select Team. » Jeff Weltman, président des opérations basket

C’est d’ailleurs en attaque qu’Evan Fournier le voit aussi évoluer.

« Pouvoir scorer après dribble ce sera très important pour lui. L’année dernière il scorait après avoir coupé, en contre-attaque ou sur des 3-points dans le corner. En tant que poste 4, il est très grand et tout le monde sait qu’il est aussi très long. Mais cette année, s’il peut attaquer et être agressif vers le cercle sur un close-out, ce serait énorme pour lui et pour nous. » Evan Fournier

Le Magic s’était qualifié en playoffs grâce à une fin de saison canon (22V-9D) pour atteindre les 42 victoires la saison passée. Treize joueurs présents dans l’effectif 2018-19 sont toujours présents aujourd’hui dans le roster.

via NBA.com

[Voyage NBA] Mega Pack Trip Double à New York : 7 jours et 3 matchs dont Warriors et Clippers !