Enfin l’heure de Markelle Fultz ? Ses coéquipiers et son coach impressionnés

Enfin l’heure de Markelle Fultz ? Ses coéquipiers et son coach impressionnés

Rédigé le 02/10/2019
WilhemLF

Après deux saisons au cours desquelles il n’a joué que 33 matchs en tout, l’ancien premier choix de draft Markelle Fultz est apparemment débarrassé de ses soucis de santé et prêt à prendre son envol. Le début du trining camp s’est d’ailleurs apparemment très bien passé.

« Je me suis préparé pendant l’intersaison, j’ai travaillé dur et je suis passé du trois contre trois au cinq contre cinq. Quand je suis sur le terrain maintenant, je suis plus à l’aise, je m’amuse plus. C’était cool juste de pouvoir mettre les pieds sur le parquet avec mes coéquipiers, être compétitif et me préparer pour la saison. » Markelle Fultz.

« Il a bien joué. Il avait l’air à l’aise sur le terrain et n’hésitait pas à pousser la balle en transition, à aller dans la peinture, à marquer. Il a mis deux tirs à mi-distance et a réussi de belles actions. Comme j’ai dit hier, c’est un gars qui peut vraiment créer du jeu pour lui et pour les autres. Il est grand et peut aller jusqu’au panier. Ça l’aide d’avoir un avantage en taille sur les autres meneurs. Il pourrait être un excellent joueur pour nous. S’il continue de jouer comme ça, il va beaucoup nous aider. » Nikola Vucevic.

« Je l’ai trouvé incroyable. Il a rentré quelques jumpers en sortie de dribble, mais en dehors de ça, sa capacité à aller vers le panier et sa ruse sont importantes. Il est déjà capable de manipuler l’attaque de la façon qu’il veut et il est encore en train d’apprendre. Je me répète, mais il est vraiment rusé et, pour un gars de sa taille, très relâché. » Jonathan Isaac.

Le plus important, c’est sans doute qu’il a contenté son coach Steve Clifford, pas forcément le plus enthousiaste à l’idée de mettre sur le terrain les jeunes joueurs.

« Il a fait un bon boulot. Sa défense était très bonne et il a réussi beaucoup de bonnes possessions. C’est compliqué de le garder en dehors de la peinture, il est très fort quand il a la balle dans les mains. Il n’a pas besoin de beaucoup d’espace et il est très intelligent. Il joue tout le temps dur, mais plus vous le regardez plus vous vous rendez compte qu’il connaît le basket. Il a un gros QI basket » Steve Clifford.

Même si ses coéquipiers l’ont trouvé impressionnant, Fultz n’exclut pas d’avoir un peu de mal au tout début de la saison, notamment parce qu’il n’a pas joué de match depuis novembre dernier.

« Je vais devoir retrouver mon rythme, mes sensations sur le terrain. Tout le monde a besoin de ça, peu importe son statut. J’ai le sentiment que je ne vais pas juste revenir et jouer à mon meilleur niveau. Je l’espère, mais je sais que je vais faire des erreurs, je suis prêt pour ça. Je dois juste bosser dur, grandir, et continuer de jouer. » Markelle Fultz.

Via The Athletic.

[Voyage NBA] Mega Pack Trip Double à New York : 7 jours et 3 matchs dont Warriors et Clippers !