[Interview] Elie Okobo : « J’apprends de lui tous les jours, juste en le regardant jouer »

[Interview] Elie Okobo : « J’apprends de lui tous les jours, juste en le regardant jouer »

Rédigé le 08/12/2019
Mael de Fromont

Les Suns de Phoenix sont une des bonnes surprises de ce début de saison, actuellement 8èmes à l’Ouest alors qu’ils sont toujours privés de Deandre Ayton, suspendu. Avant la rencontre face à Houston, on a fait le point avec le Français Elie Okobo sur ce bon début de saison et sa situation compliquée.

Les Suns fonctionnent bien sur ce début de saison, évoluant à un niveau où on ne vous attendait pas forcément, en étant pour l’instant playoffable. Comment expliques-tu ce bon début de saison ?

Je pense qu’on a bien travaillé pendant l’été, on a des joueurs très matures avec de l’expérience qui sont arrivés cet été avec notamment Ricky Rubio, Aron Baynes et Dario Saric. Je pense que ça nous a aidés à évoluer notre niveau de jeu, on a vraiment travaillé dur pendant le training camp. On a une bonne cohésion d’équipe, on s’entend bien avec le coaching staff aussi et donc on joue de la bonne manière. On joue en équipe et c’est ce qui fait notre réussite pour l’instant.

En parlant de Ricky Rubio, c’est un joueur expérimenté élu meilleur joueur de la dernière coupe du monde. Qu’est ce qu’il t’apporte personnellement sachant qu’il évolue au même poste que toi?

J’apprends de lui tous les jours, juste en le regardant jouer. Aux entraînements, aux matchs, il est vocal, il parle, ça se voit qu’il a beaucoup d’expérience. J’échange beaucoup avec lui, je pose des questions, et c’est vraiment un bon vet.

Vous avez aussi changé de coach cet été. Quel impact ça a pu avoir sur la manière dont vous jouez cette année, qu’est ce qui a changé par rapport à l’année dernière au niveau du coaching?

Je pense un peu de tout. Le coaching, les joueurs, on s’entend mieux sur le terrain et on arrive à partager la balle. C’est vraiment ce que le coach a réussi à mettre en place pendant toute la pré-saison et ça se ressent sur le terrain. Et je pense que chacun sait quelle est sa place.

Autre chose, le début de saison a été un peu compliqué pour toi. Tu as eu moins de temps de jeu que tu aurais pu l’espérer. Mais on a vu récemment que tu as profité d’avoir du temps de jeu pour réaliser de bonnes performances fin novembre. Comment tu vis la situation ?

Je trouve que j’ai progressé par rapport à l’année dernière. Je me sens plus à l’aise et plus confiant sur le terrain. Après c’est une question d’opportunité et de timing. Je n’ai pas beaucoup joué sur le début de saison, j’ai montré de bonnes choses quand j’ai eu la chance de jouer. Je reste prêt et je continue à travailler. Dès que je serai appelé sur le terrain, je ferai ce qu’il faut pour être performant.

Quels sont les objectifs personnellement pour la suite de la saison et pour les Suns en général?

Pour moi, c’est de continuer à être consistant sur le terrain quand j’ai du temps de jeu pour apporter à l’équipe, pour faire gagner des matchs. Et pour l’équipe c’est sentir notre progression, notre évolution. Les playoffs pourquoi pas, on verra comment ça se passe, mais en tout cas on travaille pour. On essaye de gagner le plus de matchs possible et on verra notre position à la fin de la saison.

Tu es dans ta deuxième année NBA. Est-ce que des choses ont changé depuis l’année dernière, au niveau du rythme NBA ou de la manière dont tu abordes les matchs?

Je pense qu’avoir une routine est très important. Tout ce qui est hors du terrain, le repos, la nourriture, les voyages faut vraiment s’adapter et être sérieux parce que c’est un rythme très intense. Faut vraiment prendre soin de son corps et après être tous les jours sur le terrain pour travailler. Je regarde aussi beaucoup de matchs, beaucoup de matchs des équipes contre qui je vais jouer et les joueurs que j’aime bien pour prendre un peu de leur jeu. Faut être sérieux, tu peux ne pas jouer 20 matchs et ensuite te retrouver dans le 5 où on attend de toi que tu sois performant. Faut être concentré et travailler surtout.

Tu parles des joueurs que t’apprécies. Quel est le joueur qui t’inspire le plus dans la NBA actuelle, celui que tu regardes beaucoup?

Je regarde beaucoup James Harden justement, et ce soir on va essayer de le battre.

Propos recueillis par Mael De Fromont à Houston