[Interview] Jacques Monclar : « Pour la France Tony Parker a été un ambassadeur merveilleux, mais par contre il a mis la barre très haut »

[Interview] Jacques Monclar : « Pour la France Tony Parker a été un ambassadeur merveilleux, mais par contre il a mis la barre très haut »

Rédigé le 25/09/2019
Hugo Givernaud

Comme tous les ans ou presque, lors de la conférence de presse de rentrée de NBA Extra, on est allé discuter avec Jacques Monclar pour évoquer la saison qui se profile.

Bonjour Jacques, après la belle médaille de bronze des Bleus, le match à Paris qui arrive, est-ce qu’on ne serait pas à l’aube de la saison la plus excitante jamais diffusée sur BeIN Sports ?

En 2013 quand la France était championne d’Europe on était content aussi. Mais oui, il y a eu plein de belles choses cet été chez les jeunes, chez les garçons avec la médaille de bronze et ce match à Paris qui est un grand honneur. C’est la première fois qu’on aura un match officiel, un match de saison régulière, un match inscrit dans les livres de la NBA qui vient chez nous. Bien sûr pour les fans, pour BeIN, pour tout le monde, c’est top.

On a vécu une intersaison de dingue, la saison semble plus ouverte que jamais. Qui vous paraît au-dessus ?

A l’Est, Sixers et Bucks seront devant. Boston et Indiana, attention aux Pacers, ne seront pas loin. Après les Raptors, le Heat, Orlando on l’espère, seront par-là.

Est-ce qu’on valide le plan des Sixers de miser sur un plan que l’on pourrait qualifier d’anti-Giannis avec Horford et Embiid ou est-ce qu’on s’inquiète de leur manque de spacing ?

Il y a un grand changement avec le départ de Butler, mais il faut qu’ils remettent en route un joueur comme Josh Richardson qui vient de Miami. Je crois qu’on ne peut pas raisonner que contre un joueur, il faut un concept équipe. Al Horford va aussi ramener de l’intelligence, de la qualité de jeu, de l’éthique de travail, de la tranquillité mentale sur le terrain et dans le vestiaire pour Joel Embiid.

Le move le plus intelligent de l’été n’est-il pas celui d’Utah qui a fait venir Mike Conley, est-ce que ce transfert peut emmener Rudy au All-Star Game et le Jazz en Finales de conférence ?

Rudy aurait été au All-Star Game quoiqu’il arrive. Ca fait 2 ans qu’il le mérite et s’il continue sur les mêmes bases, il ira. Après ce n’est pas le All-Star Game qui est important dans l’Utah. Il y a une énorme attente qu’il n’y a pas eu depuis Stockton, Malone et Sloan. Il y a plus d’attente qu’avec Deron Williams et Carlos Boozer et il faut aller en Finales de Conférence pour valider quelque chose. L’année dernière a été inconstante, l’arrivée de Mike Conley est un plus considérable. Le développement de joueurs comme Royce O’Neale est important aussi. Donovan Mitchell, Rudy Gobert et Joe Ingles forment un socle solide. Il y a de l’attente, mais à l’Ouest ça va être tellement compliqué.

Qui va rester sur le carreau ?

Il n’y en a qu’un qui sortira. Pour les playoffs… Les Warriors feront une bonne saison, les Lakers, Clippers, Blazers, Rockets, le Jazz, les Nuggets ceux-là iront en playoffs. Les Spurs ont le droit de bien jouer, les Kings ont le droit de progresser. Beaucoup d’équipes seront remarquables, il y a une densité exceptionnelle.

Evan Fournier et Frank Ntilikina ont fait un sacré mondial, est-ce qu’il vont surfer sur cette vague pour la saison à venir ?

Rudy aussi a fait un sacré mondial ! Il faut séparer les compétitions. On ne peut pas mettre Evan et Frank au même niveau. Evan est un leader à Orlando, un joueur installé qui est une première option ou une première option bis avec Nikola Vucevic donc ce n’est pas du tout la même configuration. Evan, ce qu’il a fait au Mondial est dans la continuité de ce qu’il peut faire. Que Frank nous ait sorti ce niveau-là c’est une vraie grande bonne nouvelle. Après est-ce que ça va rejaillir sur David Fizdale et son staff, leur faire changer leur approche de Frank, je ne sais pas. Ce qu’il y de sûr, c’est que Frank a montré qu’il avait beaucoup de choses en magasin et qu’il pouvait les sortir dans un contexte de haut niveau.

Tony Parker a pris sa retraite cet été, pour vous qu’est-ce qu’il représente ?

C’est un joueur fantastique, un joueur mondial, une star mondiale ! Pour la France il a été un ambassadeur merveilleux, mais par contre il a mis la barre très haut. Quand on est 4 fois champion, MVP des Finales, 6 fois all-star, quand on appartient au gotha du basket mondial, après pour le grand public c’est un peu « ah bon il est pas champion, il n’est pas all-star, il n’y a pas de Français en Finales » d’accord. Mais c’est rare quoi. Tony Parker c’est l’équivalent de Zidane ou Platini, c’est Thierry Henry. C’est des joueurs connus et reconnus qui ont inspiré des joueurs derrière. Damian Lillard dit qu’il a copié des moves de Tony. D’autres joueurs se sont inspirés et il a laissé sa signature sur un certain nombre de moves, c’est quand même très fort. »

Propos recueillis par Hugo Givernaud