Steve Kerr sur Kevin Durant : « Si nous avions su que c’était une possibilité nous ne l’aurions pas laissé revenir »

Steve Kerr sur Kevin Durant : « Si nous avions su que c’était une possibilité nous ne l’aurions pas laissé revenir »

Rédigé le 13/06/2019
Christophe Brouet

Depuis la blessure de Kevin Durant, dont on sait désormais qu’il s’agit d’une rupture du tendon d’Achille il y a beaucoup de discussions au sujet de la décision des Warriors d’autoriser l’ailier à jouer. Pour beaucoup le risque était trop important et le retour prématuré. Steve Kerr a balayé ces théories lors de la conférence de presse.

« Nous comprenons totalement le monde dans lequel nous vivons. Comme Bob (Myers) l’a mentionné l’autre jour, des responsables vont être pointés du doigt, blâmés, nous en sommes conscients et nous l’acceptons. C’est en quelque sorte ce pour quoi tu t’engages quand tu es coach, GM, en NBA. Il y a tout un tas de jugements, de critiques, et ça fait partie du jeu donc nous l’acceptons. L’important est notre préoccupation pour Kevin et ces derniers jours nous avons bien sûr été en contact avec lui et tout le monde se sent mal de ce qui est arrivé. Comme l’a expliqué Bob, ce dernier mois ça a été une collaboration dans sa rééducation entre Kevin, son partenaire de business Rich Kleiman, notre staff médical puis il y a eu aussi une seconde opinion extérieure à notre organisation. Kevin cochait toutes les cases et il a été autorisé à jouer par toutes les personnes impliquées. Maintenant devrions-nous revenir en arrière et recommencer ? Carrément ! C’est facile à dire après les résultats. Quand nous avons collecté toutes les informations notre sentiment c’était que la pire chose qui pouvait arriver c’était qu’il se re-blesse au mollet. Voilà les informations que nous avions. Puis quand Kevin a été autorisé à jouer, il était à l’aise avec cette décision donc cette blessure au tendon d’Achille a été un énorme choc. Et je ne sais pas quoi dire d’autre si ce n’est que si nous avions su que c’était une possibilité, dans le domaine du possible, nous ne l’aurions pas laissé revenir. C’est dévastateur, surtout pour Kevin, évidemment et je me sens très mal pour Rich Celebrini (médecin des Warriors) aussi, qui est une des meilleures personnes que j’ai pu côtoyer et une des plus intelligentes. Il est dévasté. Bob, l’équipe, nous le sommes tous. Nous avons pris cette décision en collaboration et avec toutes les informations que nous avions et nous pensions que c’était la bonne. » Steve Kerr

Maintenant, est-ce que nous reviendrions en arrière et nous recommencerions ? Carrément. Mais c’est facile à dire après les résultats