Boston oublie ses bonnes habitudes, Kyrie Irving s’impose des heures supp’ à Miami : « Mon coach perso me tuerait sûrement s’il me voyait faire ça »

Boston oublie ses bonnes habitudes, Kyrie Irving s’impose des heures supp’ à Miami : « Mon coach perso me tuerait sûrement s’il me voyait faire ça »

Rédigé le 11/01/2019
ClemFiz

Toutes les bonnes séries ont une fin et celle de 5 matchs consécutifs à au moins 30 passes décisives délivrées a pris fin jeudi soir à Miami pour Boston, tout comme la série de 4 victoires d’affilée de l’équipe avant ce déplacement en Floride. Pas satisfait de son match (22 points dont la moitié inscrits dans le 1er quart-temps, 10/19 aux tirs, 5 rebonds et 5 passes), Kyrie Irving a passé une demi-heure à shooter seul dans la salle d’entraînement du Heat à l’étage de l’AmericanAirlines Arena.

 « C’est mon boulot, non ? Donc c’est toujours une bonne chose de faire un peu d’extra après une défaite difficile. Je voulais juste prendre quelques tirs en plus, pour me sentir bien avant le prochain match. Ça me fait du bien mentalement quand je vois quelques shoots rentrer, ça déstresse, c’est thérapeutique. On reste à Miami ce soir, donc autant être là plutôt que dehors dans Miami maintenant. Mon coach perso me tuerait sûrement s’il me voyait faire ça. Mais je voulais juste être bien sur mon jump-shot parce que j’ai raté des tirs qui n’étaient pas difficiles du tout. Et il y a des shoots que je n’ai pas pris aussi. » Kyrie Irving

Dans cette défaite, Boston (25-16, 5ème à l’Est) n’a terminé le match qu’à 20 passes, contre 33 pour Miami.

« Ça vient probablement du fait qu’on ait rentré tous ces shoots au début du match, qui étaient de très bons tirs, mais on ne générait pas assez de choses dans la peinture et on a continué à prendre des tirs difficiles, longs et contestés sans vraiment attaquer avant le milieu du 3ème quart-temps. Ça s’est vu à la mi-temps où nous étions à 7 passes décisives. » Brad Stevens

« Miami est une équipe jeune, ils sont prêts, ils ont beaucoup de choses à prouver, ils jouent bien. Au bout d’un moment le jeu en isolation contre une équipe athlétique comme ça, avec beaucoup de gars capables de défendre, ça ne va fonctionner tout le match. » Marcus Smart (15 points sur les premières 3’43 du match)

Sur les deux dernières minutes de la 1ère mi-temps et les 4 premières secondes de la 2ème, Boston a été dominé 21-3 pour passer d’un déficit de 8 points à un retard de 26. L’équipe est revenue avec son propre 21-3 mais Dwyane Wade a activé le mode Flash.

« On doit pouvoir résister à certains runs, exécuter notre attaque, être en place défensivement, moi compris. Merde, je me suis fait dunker dessus ce soir. Toutes ces choses qui concernent la dureté et sur lesquelles on peut progresser. » Kyrie Irving

Deux 3-points, un floater puis un panier à l’intérieur après qu’Al Horford ait ramené les siens à 9 unités puis une interception sur Terry Rozier et une conclusion de l’autre côté pour lancer un 12-2 en début de 4ème quart-temps. Moins 19, game over.

« Il faut qu’on attaque. On doit attaquer, jouer ensemble, chercher de bonnes positions de tirs. » Brad Stevens

« On a d’excellents joueurs de 1 contre 1 dans l’équipe, mais ce soir Miami a été la meilleure équipe. Ils ont joué un meilleur basket, un basket plus collectif que nous. » Marcus Smart

via Boston HeraldMassLive