Basket Infos

Larry Drew a touché deux mots à ses vétérans concernant Collin Sexton

Rédigé le 08/11/2018
WilhemLF

C’est un peu (beaucoup) le bazar à Cleveland depuis que LeBron James est allé rejoindre Los Angeles. À cause des mauvais résultats de la franchise, Tyronn Lue s’est fait virer. Problème, les vétérans n’ont pas apprécié ce move et ont a appris dernièrement que ces derniers cassaient sur le dos du rookie Collin Sexton. Ambiance… Comme on peut s’y attendre, ces déclas n’ont pas fait plaisir au nouveau coach Larry Drew.

« Je n’ai pas lu l’article, mais on m’a dit ce qu’il y avait dedans. J’ai pensé que c’était injuste de voler dans les plumes d’un jeune de 19 ans comme ça. J’ai dit à quelques joueurs qu’ils avaient aussi eu 19 ans un jour, qu’ils avaient progressé jusqu’à avoir le niveau qu’ils ont aujourd’hui mais que j’étais sûr qu’ils avaient déjà fait des erreurs. Pour qu’il apprenne, il doit faire des erreurs. » Larry Drew.

Le coach a noté une perte de confiance du rookie depuis cet événement, même si celui-ci dément.

« Vu la situation, je veux qu’il soit agressif, qu’il active le mode attaque tout le temps. Je ne veux pas qu’il soit passif. Quand il perd la balle, je ne veux pas qu’il s’inquiète de ce que pensent ses coéquipiers. Et je l’ai dit à l’équipe. Il va faire des erreurs, on va le corriger, mais on ne peut pas lui tomber dessus à cause de ça. C’est déjà assez dur comme ça, d’être aussi jeune et de jouer à ce niveau. Il faut qu’on l’accompagne quand il fait des erreurs, qu’on l’aide. Comme on fait avec tout le monde en fait. Maintenant, dès qu’il fait un truc, il me regarde. » Larry Drew.

« Je ne regarde pas le banc tout le temps. Quand je fais une erreur, j’essaie de l’oublier. Mais des fois, je regarde le coach pour qu’il me donne des indications sur certaines actions. » Collin Sexton.

Lors de la dernière rencontre des Cavaliers contre le Thunder privé de Russell Westbrook, Sexton s’est retrouvé titulaire pour la première fois de la saison et de sa carrière à cause de la blessure de George Hill. Et il a plutôt bien tenu sa place avec 15 points à 7/14 aux tirs.

« C’est un chien furieux. Nous avons toujours su qu’il pouvait bien jouer. Je préfère prendre sous mon aile un putain de bulldog comme lui qui a du coeur et lui apprendre à se battre qu’un chihuahua, à qui je dois apprendre à être un homme. C’est notre boulot d’apprendre aux jeunes à jouer. » Tristan Thompson, le pivot des Cavaliers.

« J’ai dit à mes assistants que ça serait un bon teste pour lui, et je pense qu’il l’a passé, vraiment. Il a joué avec un désir de revanche. » Larry Drew.

[Interview] Guerschon Yabusele : « Ca a été un soulagement »

Sauf que si ce match a permis au meneur de montrer ses qualités de scoreur, il a aussi pointé du doigt ses lacunes en terme de création : Sexton n’a réussi qu’une petite assist pour trois turnovers. Et cette fois, c’est Jordan Clarkson, l’arrière des Cavaliers, qui s’est permis un commentaire qui, même si il n’est pas forcément méchant, en dit assez long.

« Il peut scorer, peut-être qu’il devrait jouer au poste 2. Il a joué très vite aujourd’hui et il a mis des tirs. Il est encore en train d’apprendre mais il a montré un bon visage aujourd’hui, il a rentré quelques shoots et fait de bonnes actions. » Jordan Clarkson.

Au final, la personne la plus capable de le comprendre est probablement son coéquipier JR Smith. Lui aussi a eu du mal à prendre la mesure de la NBA lors de ses premières années de carrière.

« Ce n’est pas le genre de gars qui va réagir quand on lui gueule dessus. Il faut s’asseoir avec lui et lui parler. Nous sommes des compétiteurs et dans le feu de l’action, n’importe quoi peut arriver à n’importe qui. C’est un des gars qu’il faut prendre par la main et lui expliquer ce qu’il se passe. Il n’y a rien de mal à ça, je suis pareil. Il faut apprendre à le connaître et comprendre comment il fonctionne. C’est un des plus gros compétiteurs que je connaisse. » JR Smith.

Depuis le début de la saison, Sexton tourne à 10,9 points (42% aux tirs et 33% à trois points), 2,3 rebonds et 1,1 passes décisives par match.

Via Cleveland.com et The Athletic.

Suivez également Basket Infos sur YouTube avec la chaîne du 6e homme pour des analyses inédites. Dans la dernière vidéo : le Top 6 des futures stars françaises en NBA. Cliquez sur le logo pour vous abonner.