Il va se passer quoi avec James Harden maintenant ? 

Rédigé le 14/05/2022
Christophe Brouet

La saison des Sixers est une nouvelle fois un échec, stoppée au second tour face aux Sixers. Comme souvent, il y a de quoi avoir des regrets puisque Joel Embiid s’est de nouveau blessé au pire des moments et il n’a pas eu l’impact attendu en cette fin de série, tout comme James Harden, qui a disparu lors de la seconde mi-temps du Game 6.

Désormais on se tourne vers la saison suivante pour Philly, qui a d’ores et déjà décidé de conserver Doc Rivers, mais qui de James Harden. En effet, il possède une player option de 47.37 millions de dollars et qu’il la décline ou pas, se posera la question de son avenir à long terme à Philly. S’il la décline, il sera éligible à la signature d’un contrat max de 270 millions de dollars sur 5 ans et s’il rempile il pourra quand même re-signer.

Hier en conférence de presse, Daryl Morey, son plus grand fan, a évoqué le dossier.

« C’est le plan, de le faire revenir, » a déclaré Daryl Morey. ‘C’est le plan depuis le trade. Évidemment nous devons travailler sur ça avec ses représentants et c’est à nous de trouver comment faire en sorte que ça fonctionne. »

L’ancien GM des Rockets semble persuadé que cela peut fonctionner et il espère qu’avec plus de vécu collectif, cela marchera bien mieux la saison prochaine.

« C’est un joueur incroyablement talentueux « , a déclaré Daryl Morey. « Tout comme Joel, tout comme Tobias [Harris]. Et j’ai hâte que Doc et son équipe aient une intersaison complète pour travailler avec les joueurs et trouver le meilleur plan pour le roster que nous aurons. … Assembler tout cela ensemble en février rend les choses très difficiles pour essayer de trouver des solutions, comment débloquer toutes les différentes compétences des joueurs, et les faire jouer ensemble. Nous savons tous que c’est un joueur très doué, et nous trouverons comment l’utiliser. »

Quant au barbu, lors de sa conférence de presse avant-hier, s’il a été peu bavard, il a confié qu’il serait encore aux Sixers : « Je serai ici, oui. »

Mais à quel prix ? En activant simplement sa player option ? En l’activant et en prolongeant ? En la déclinant et en re-signant ? Avant même l’élimination des Sixers, Sam Amick de The Athletic, rapportait qu’il serait prêt à prendre moins que le maximum pour aider les Sixers, qui se retrouveraient dans une situation moins compliquée au niveau du salary cap. En conférence de presse, il a semblé confirmer cela même si sa déclaration reste floue.

« Je suis prêt à tout ce qui nous permet de continuer à grandir, à nous améliorer et à faire les choses nécessaires pour gagner et concourir à un haut niveau », a déclaré Harden pour faire suite à sa phrase « Je serai là ».

Ce qui fait peur c’est qu’en offrant le maximum à James Harden, il toucherait environ 61 millions de dollars en 2026-27, à 37 ans. Quand on voit qu’à 32 ans, bientôt 33, il semble sur le déclin, ce serait assez suicidaire.

A lui de montrer qu’avec une grosse intersaison lors de laquelle il n’est pas handicapé par sa blessure aux l’ischio-jambiers, il peut se rapprocher du James Harden qu’il était à Houston. Les Sixers attendront-ils justement de voir si c’est le cas avant de lui proposer un gros contrat ? On sera fixé dans quelques semaines.

Via Sixers.com