Titulaire à la demande de Draymond Green et Steph Curry, Kevon Looney passe en mode Kevon Looajuwon

Rédigé le 14/05/2022
Christophe Brouet

Au vu des performances très mitigées de Jonathan Kuminga depuis qu’il était titularisé suite à la blessure de Gary Payton II, on s’attendait à un changement dans le 5 majeur des Warriors. Ce changement a eu lieu et c’est Kevon Looney qui a retrouvé sa place de titulaire, et cela à la demande de Draymond Green et Stephen Curry comme l’a confié Mike Brown.

« On en a un peu débattu, mais la réalité est que c’était la décision de Draymond, de Draymond et de Steph, » a expliqué Mike Brown. « C’est notre travail de donner confiance à nos joueurs, et ils nous ont tous regardé dans les yeux et ont dit, c’est là que nous allons trouver notre confiance. Et ce n’est pas la première fois qu’ils le font. »

Je trouvais tout simplement que nous étions dominés physiquement, et je sais que l’inquiétude c’était en attaque et la façon dont ils défendaient, » a expliqué Draymond Green. « Mais nous nous faisions dominer dès le départ. Nous avions été dominés lors de 7 des 8 derniers quarts. Dans le dernier quart du Game 4 nous nous en sommes sortis uniquement grâce à la grandeur de Steph. Donc nous avions besoin dès le début du match d’établir une présence à l’intérieur, et ne pas trop nous préoccuper de notre scoring, car nous trouvons des solutions pour scorer. Ils avaient clairement annoncé qu’ils allaient nous rentrer dedans, et ils ont fait du bon boulot pour ça. Mais en mettant Loon dans le 5, ça a changé ça.

Looney était donc titulaire et il a fait un incroyable chantier dans la raquette. S’il ne score que 4 points à 2/7, il capte pas moins de 22 rebonds, dont 11 offensifs !! Il a permis aux siens d’avoir un nombre incalculable de secondes chances et ça a été la clé de la rencontre puisque les locaux ont pris 25 rebonds offensifs (!) contre 10 à Memphis. Dans le seul dernier quart, Looney a capté 6 rebonds offensifs pour un total de 11 de l’équipe. De quoi se voir donner un nouveau surnom par Klay Thompson.

22 rebonds en 35 minutes, c’est probablement son record de la saison. Nous avons eu besoin de chacun d’entre eux. Kevon était probablement notre MVP ce soir et, wow, je suis tellement fier de lui. Il a aussi eu des problèmes de blessures au début de sa carrière. Il a subi quelques interventions chirurgicales et qu’il performe au plus haut niveau, il va être récompensé pour ça. Kevon devrait être appelé Kevon Looajuwon (rire). Parce c’est vraiment une bête sur le parquer. Ce gars a des bras élastiques. Il peut s’allonger. Ce surnom je l’ai vu sur Instagram, je ne peux pas m’accorder le mérite, mais j’ai trouvé ça hilarant.

Si les Warriors terminent avec 70 rebonds, oui oui 70, ils le doivent en grande partie à Looney. Après un quart temps, il totalisait déjà 11 rebonds.

« C’était absolument incroyable, » a déclaré Green. « On dit toujours que Loon est le vrai professionnel ultime et il a été mis à l’écart dans cette série. Lors de la dernière série aussi. Mais il est resté prêt. J’accorde beaucoup de crédit à notre coaching staff, qui nous a fait confiance. Nous avons eu d’innombrables conversations avec Steve et Mike et l’ensemble de notre staff, et nous avons vraiment essayé de trouver une solution. Ce n’était pas une série facile. Lorsque Ja s’est blessé, nous avons réalisé après le dernier match que nous devions presque nous adapter comme si nous commencions une série entièrement différente, parce que c’est une équipe totalement différente contre laquelle nous avons joué les deux derniers matchs. Kevon, il est l’un de ces gars qui a été un pilier dans tout ce que nous faisons et peu importe à quel moment de sa carrière il a été appelé, il a été prêt et il a répondu présent ce soir d’une manière impressionnante. Nous savions que nous ne pouvions pas le faire sans lui, c’est pourquoi nous avons fait pression pour qu’il revienne dans le 5, et il a répondu présent.

« Nous avons enfin remporté notre premier quart et Loon a été irréel en seconde mi-temps avec sa présence, ses rebonds et la façon dont il a impacté le jeu. » Stephen Curry

Jamais en 7 saisons NBA il n’avait dépassé les 18 rebonds.

« Je n’avais pas capté 20 rebonds depuis la fac, » a expliqué Looney. « Je m’en suis approché à quelques reprises cette année, mais cela faisait longtemps que je n’en avais pas pris 20. C’est un super accomplissement pour moi. Surtout, je retire de la fierté d’être un rebondeur, donc prendre 20 rebonds, c’est quelque chose pour moi.’

Bon sang. 22 rebonds. Je ne sais pas à quand remonte la dernière fois que quelqu’un a pris 22 rebonds ? C’est fantastique. Je pense que ce qui est plus impressionnant que 22 rebonds, c’est que je crois que je l’ai fait jouer 17 minutes de suite et je n’arrêtais pas de le regarder parce qu’après les cinq premières minutes, on aurait dit qu’il était en train de mourir et puis les deux suivantes, on aurait dit que c’était pire. C’était pire de minute en minute, mais je me disais : ‘Loon, tiens bon, Loon, tiens bon,’ et il l’a fait.

Via NBA.com