2 Lakers pas encore vaccinés ? Frank Vogel : “On a expliqué les avantages de se faire vacciner, mais on respecte les choix individuels”

Rédigé le 04/05/2021
WilhemLF

Les Lakers ont géré la saison dernière d’une main de maitre, malgré les difficultés. Et entre la mort de Kobe Bryant et la pandémie de Covid-19, ce n’était clairement pas facile. Mais ils sont parvenus à remporter le titre, montrant tout leur talent. Sauf que cet exercice-là est encore plus compliqué pour les Californiens, et même eux ont des limites. Qu’ils sont parvenus à repousser cette nuit, pour s’imposer face aux Nuggets  (93 à 89).

“Notre équipe est un peu secouée en ce moment.” Frank Vogel, le coach des Lakers.

Et pour que Vogel, qui a plusieurs fois répété que son équipe était suffisamment forte pour gagner sans ses deux stars l’admette, c’est que les Lakers doivent vraiment être au fond du trou. Et honnêtement ça se comprend. En plus de la saison forcément compliquée à gérer, les deux stars LeBron James et Anthony Davis ont connu des blessures. Le premier ayant même rechuté alors qu’il venait de revenir. En plus, Dennis Schroder est entré dans le protocole Covid de la NBA, ce qui fait une arme en moins. Et ce probablement jusqu’à la fin de la saison régulière. On ne sait pas officiellement s’il est positif ou seulement cas contact (au vu de la durée annoncée il a sans doute été testé positif), mais le meneur avait expliqué mi-avril qu’il n’était pas bien sur de vouloir recevoir le vaccin (à noter qu’être vacciné n’empêche pas d’être contaminé, mais seulement de développer des formes graves).

Du côté des Lakers dans leur ensemble, beaucoup de joueurs et de membres du staff ont reçu une première dose, à l’exception de deux visiblement si on en croit les déclarations de l’Allemand à N-TV : lui et LeBron James.

“On a expliqué à toute notre équipe les bénéfices de faire vacciner le plus de gars le plus vite possible. Il y a évidemment des avantages au niveau de la compétition, mais aussi, et je n’ai pas trouvé de meilleur mot, des avantages au niveau du style de vie (les joueurs vaccinés peuvent se rendre à des diners avec leurs coéquipiers par exemple ndlr). On peut faire plus de trucs avec toute l’équipe si on attend 85% de taux de vaccination. Il y a moins de tests à faire aussi. Toutes ces choses ont été expliquées très clairement à nos gars. Mais au final, c’est leur choix personnel et on respecte ça.” Frank Vogel.

Heureusement, dans ce marasme, les Lakers peuvent compter sur une bonne nouvelle : après des premiers matchs compliqués, Anthony Davis retrouve le rythme. Cette nuit, il a marqué 25 points (à 9/19 aux tirs) et pris 7 rebonds, tout en contrant trois tirs.

“Je sais que sans LeBron et Dennis Schroder, l’équipe compte plus sur moi. J’ai fait l’effort d’aller sur le terrain et de jouer avec du rythme. C’était cool de nous voir joueur notre style de basket. On va devoir se nourrir de ce match.” Anthony Davis.

“Il est de plus en plus en rythme à chaque match, et il commence à retrouver ses jambes. Quand il est confiant des deux côtés du terrain, il est à son meilleur niveau.” Frank Vogel.

L’intérieur a été bon dans le money time, avec un joli jumper à 42 secondes de la fin de la rencontre pour prendre quatre points d’avance, et un ultime contre pour sceller la victoire à 8 secondes du buzzer.

“On lançait des pick-and-rolls et on essayait d’espacer le jeu. J’ai mis un tir que je prends tout le temps, quand je vais à gauche et que je fais un floater. Pour le contre, j’essayais de lire où allait aller la passe, et j’ai essayé de contester le tir.” Anthony Davis.

Les Lakers sont cinquièmes à l’Ouest, mais ils n’ont qu’un match d’avance sur les Blazers, septièmes.

Via Associated Press et Los Angeles Times.

Notre nouvelle vidéo ! Pensez à vous abonner.