Luis Scola ne veut pas entendre parler de surprise : « C’est loin d’être un miracle »

Luis Scola ne veut pas entendre parler de surprise : « C’est loin d’être un miracle »

Rédigé le 11/09/2019
ClemFiz

Dominatrice pendant 40 minutes ou presque, l’Argentine a mis au tapis le grand favori serbe avec un succès 97-87 en quart de finale de la Coupe du monde FIBA mardi. Mais n’allez pas parler de surprise et encore moins de miracle à Luis Scola (39 ans, 2,03m, Shanghai Sharks), 20 points dont quelques paniers importants en fin de match, 7/13 aux tirs (2/5 à 3-points), 5 rebonds et 2 passes.

« Ça me dérange que les gens répètent que c’est un miracle, une surprise. Personne ne croyait en l’Argentine en demi-finale mais  je vous le dis, il y avait 22 personnes (les pré-sélectionnés) pendant 2 mois qui y croyaient. C’est tout ce dont nous avons besoin, 22 personnes. C’est loin d’être un miracle, nous sommes une bonne équipe de basket, on a joué un super basket toute la semaine. Nous avons mérité d’être là et je n’accepte pas les questions qui parlent de miracle. » Luis Scola via Eurohoops

À la baguette, le meneur du Real Facundo Campazzo (28 ans, 1,79m) a signé une partition aussi esthétique qu’efficace avec 18 points à 7/12 (3/6 à 3-points), 6 rebonds et 12 passes en 29 minutes de jeu. Une ligne de stats qui a fait de lui le premier Argentin à finir un match avec plus de 10 points et 10 passes dans un match de Coupe du monde.

« C’est du bonheur à l’état pur. Nous avons tout donné. Nous avons fait un super match collectivement. On a fait un match solide. Il faut en reconnaître l’importance, apprécier cette grande victoire, mais aussi continuer. Chercher plus. Nous ne sommes pas satisfaits. » Facundo Campazzo

Après la rencontre, le coach de la Serbie Sasha Djordjevic avait été très élogieux à son sujet, déclarant que Campazzo pouvait devenir l’héritier de Manu Ginobili en devenant le leader d’une nouvelle « génération dorée ».

« Je vais essayer. Je respecte beaucoup Sasha Djordjevic, j’ai failli jouer pour lui. On ne sait pas encore. Nous sommes une équipe très jeune, nous aimons jouer pour coach Sergio Hernandez. Nous voulons continuer. Je ne sais pas où la route s’arrête, mais nous apprécions le voyage. » Facundo Campazzo

L’équipe affrontera le vainqueur du match USA – France (13h heure française ce mercredi) en demi-finale.

Partez découvrir New York pendant les vacances à un prix canon !