Battre Team USA ? « Difficile mais pas impossible » pour Cedi Osman; « On n’a peur de personne »

Battre Team USA ? « Difficile mais pas impossible » pour Cedi Osman; « On n’a peur de personne »

Rédigé le 13/08/2019
ClemFiz

Dans le groupe E avec la République Tchèque, les États-Unis et le Japon, la Turquie débutera sa Coupe du monde le 1er septembre contre l’équipe nippone, en attendant un affrontement avec Team USA le 3.

« On n’a pas énormément d’expérience, surtout en Coupe du monde, on n’a que deux joueurs qui y ont vraiment déjà joué, Ersan Ilyasova et Semih Erden. J’ai joué en 2014 mais pas beaucoup. Ça va être une bonne expérience pour tout le monde, on doit juste continuer à bien jouer. On est dans un groupe difficile. On ne sait pas grand chose du Japon, mais on en a un peu parlé aux coachs et on sait que c’est une équipe très dangereuse. Les États-Unis ne viennent pas avec leur meilleure équipe, mais ça reste un roster très fourni avec beaucoup de bons joueurs NBA. C’est difficile, mais pas impossible de les battre. On doit jouer notre meilleur match, essayer de gagner et de terminer premiers du groupe. Je pense que nous avons une assez bonne équipe pour ça.

Cedi Osman et les siens ont battu l’équipe de France en préparation.
« On joue bien. C’était un match important pour nous, et c’était contre la France, l’une des équipes favorites pour le titre. On est content de cette victoire. Bien sûr ça ne veut pas dire grand chose encore pour l’instant, donc on doit continuer à se battre. » Cedi Osman

À 24 ans, Osman sort d’une bonne saison individuelle avec les Cavs, où il a apporté 13 points, 4.7 rebonds et 2.6 passes par match en 76 rencontres et 32.2 minutes de moyenne.

« Je me sens très à l’aise, surtout avec mon expérience chez les Cavs. Ça m’a beaucoup aidé. Ça m’a fait progresser, je crois en moi des deux côtés du terrain. Je travaille dur depuis mai. Je me suis reposé un peu et ensuite j’ai commencé à travailler sur mon jeu parce que je sais que ce serait un été important pour moi. » Cedi Osman

En 2010, la Turquie avait terminé deuxième de sa Coupe du monde avec une équipe dont le groupe actuel pourra s’inspirer, espère Osman.

« Team USA avait une équipe très costaud en 2010 avec KD, D-Rose et tous ces grands joueurs, mais ils (les Turcs) se sont battus jusqu’à la fin, pendant 40 minutes, et ont terminé deuxièmes, ce qui était énorme pour nous. On est plus jeunes que cette équipe et on n’a pas beaucoup d’expérience, mais on doit croire en nous et continuer à jouer dur quoi qu’il arrive.On n’a peur de personne. » Cedi Osman

via Eurohoops