Dinguerie : Les Spurs remportent un match historique face au Thunder avec un LaMarcus Aldridge stratosphérique !

Dinguerie : Les Spurs remportent un match historique face au Thunder avec un LaMarcus Aldridge stratosphérique !

Rédigé le 11/01/2019
Christophe Brouet

Quel match !! Les Spurs de San Antonio remportent un des matchs de la saison en dominant le Thunder à l’AT&T Center en double prolongation sur le score de 154 à 147, soit le plus gros total de points depuis plus de 12 ans en NBA. LaMarcus Aldridge a inscrit pas moins de 56 de ces 301 points, son nouveau record en carrière et le 3ème plus gros total de l’histoire des Spurs après les 71 points de David Robinson et les 63 de George Gervin. Avec ce succès les Spurs reviennent sur le Thunder avec un bilan de 25-18 alors qu’OKC est à 25-16.

Aldridge réussi la plus grosse performance sans tir à 3-pts depuis les 61 points de Shaq en 2001. Il compile 56 points à 20/33 et 16/16 sur la ligne des lancers, 9 rebonds, 4 passes, 4 contres et 5 ballons perdus dans un match où les Spurs ont shooté à 56.6% dont un surréaliste 16/19 à 3-pts (plus gros pourcentage de l’histoire pour au moins 15 réussites) dont 14 de suite pour démarrer (10/10 à la pause) ! Ils dépassent les 150 points pour la première fois depuis novembre 1990. LMA a été parfaitement aidé par 6 autres joueurs à au moins 12 points dont un super Derrick White, qui compile 23 points à 10/17, 5 rebonds et 8 passes alors que Marco Bellineli ajoute 19 points à 5/5 à 3-pts alors que DeMar DeRozan passe lui totalement à côté avec 16 points à 7/22, 8 rebonds et 11 passes. En face OKC n’a pas démérité dans un match où les coéquipiers de Russell Westbrook ont compté jusqu’à 16 points de retard en première mi-temps. Le meneur signe lui aussi un match historique puisqu’il égale le plus grand nombre de passes décisives sur un triple-double avec 24, record que détenait seul Isiah Thomas. Il compile 24 points à 11/22, 13 rebonds et 24 passes (record en carrière), soit des chiffres uniques dans l’histoire. Paul George ajoute 30 points à 11/25 et 8 rebonds, Jerami Grant 25 points à 10/20 et 12 rebonds et enfin Terrance Ferguson inscrit 21 points et Steven Adams 19 points.

OKC a démarré fort avec un 10-2 mais derrière les Spurs sont rentrés dans le match et ont fini le quart sur un 31-13 sous l’impulsion d’un LMA déchaîné. En très grande réussite les deux équipes ont combiné 77 points lors d’un second quart où San Antonio a vu son avance passer à 16 points 51-45 sur deux trois points de suite de Bertans et Belinelli. Mais George et Westbrook ont relancé la rencontre en finissant fort la mi-temps, 70-63. Au retour des vestiaires les débats ont été équilibrés, les Texans ne laissant pas OKC revenir avec un écart qui a oscillé autour des 10 points et à l’entame du dernier quart les locaux étaient bien installés en tête 105-93. Schröder et Grant ont lancé la révolte d’OKC qui a grappillé son retard pour revenir à 4 petits points à 8 minutes du terme puis à égalité avec 6 minutes à jouer. LMA a alors pris les choses en main avec 10 points de suite, 124-117 à 3 minutes du terme. Mais Grant puis Ferguson à 3-pts ont mis OKC à seulement 1 point. Après un panier de White on a assisté à une fin de temps réglementaire folle :

Dans la première prolongation les 2 équipes se sont rendues coup pour coup et alors que LMA pensait avoir fait le plus dur en donnait 4 points d’avance à San Antonio à 69 secondes du buzzer, Grant, puis Adams ont mis les deux équipes à égalité. DeRozan a eu une occasion en or de plier le match mais il a échoué. En seconde prolongation ce sont Aldridge, White et DeRozan qui ont permis aux Spurs de faire un mini-break qui s’est avéré finalement fatal à OKC. Les Spurs ont démarré par un 7-2 dont les visiteurs ne se sont jamais remis malgré un retour à 2 points à 40 secondes du terme. San Antonio a fini le match sur la ligne des lancers.