Draymond Green : « A l’époque tout le monde parlait du fait que les Clippers étaient la jeune équipe qui montait, et nous ne croyions pas à ça »

Rédigé le 18/09/2022
Christophe Brouet

Toujours dans l’ombre des Los Angeles Lakers, pendant quelques années les voisins des Clippers ont été l’équipe vedette de Los Angeles, vue comme une candidate au titre, menée par Chris Paul, Blake Griffin ou encore DeAndre Jordan, JJ Redick et Jamal Crawford. Lob City, comme on les appelait, ont été pendant quelques saisons des favoris au titre NBA, mais jamais ils n’ont réussi à passer le second tour, ni à jouer au niveau de leur potentiel. En 2014 ils avaient battu les Warriors, qui sont ensuite devenus l’équipe à battre, mais n’ont clairement pas suivi la même trajectoire.

Draymond Green, invité de  Checc’n In Podcast With Big U, a confié qu’aux Warriors on n’a jamais cru que les Clippers allaient être un adversaire sérieux.

« À l’époque, tout le monde parlait du fait que les Clippers étaient la jeune équipe qui montait, et nous ne croyions pas à ça. On se disait : ‘vous pensez que c’est la prochaine jeune équipe à battre ?’ Nous avions l’impression que ces gars-là étaient des gars qui s’effondraient devant la difficulté », a confié Draymond Green. « C’est ce que nous ressentions. Quand on les bat, ils se chamaillent… Quand ils gagnent, c’est Lob City, et tout le toutim, mais quand ils perdent, ils se chamaillent et ce genre de trucs. Ils ne sont pas vraiment soudés, ils craquent devant l’adversité. C’est ce qu’on pensait. »

Récemment JJ Redick et Blake Griffin avaient évoqué les raisons de l’échec de Lob City