L’anecdote culte (et violente) sur Giannis Antetokounmpo et Nicolas Batum

Rédigé le 21/07/2021
Christophe Brouet

Le 10 août Mirin Fader va sortir un livre sur Giannis Antetokounmpo, récent MVP des finales. Sur The Ringer elle a publié aujourd’hui un extrait de ‘Giannis: The Improbable Rise of an NBA MVP,’ avec notamment une anecdote culte et assez violente sur le Grec et Nicolas Batum. Retour en 2015-16 lors d’un match entre les Bucks et les Charlotte Hornets.

Avant un match à Charlotte, Giannis était assis sur le bord du terrain avec (Josh) Oppenheimer (assistant des Bucks). Ils regardaient Nicolas Batum, un ailier de 2m03 qui faisait une saison du calibre d’un All-Star, s’échauffer.

« Tu vois Batum ? » Dit Oppenheimer à Giannis

Giannis acquiesce.

« Observe-le, » dit Oppenheimer. « Observe-le vraiment. C’est un très bon joueur. Si tu travailles vraiment dur, tu pourrais être capable d’être un joueur comme Nic Batum. »

Giannis a fixé son coach pendant une seconde, sans froncer les sourcils, mais en ayant l’air surpris. Un peu offensé. ‘Coach,’ dit Giannis, ‘si je deviens Nic Batum, je retourne en Grèce.’

A tout juste 21 ans, dans sa 3ème saison en NBA, alors qu’il commençait à s’imposer comme un bon joueur NBA, Giannis était déjà déterminé à devenir plus qu’un bon joueur. Derrière il a franchi les étapes à une vitesse folle, MIP, All-Star, All-NBA, MVP puis champion NBA et MVP des finales.