Aaron Nesmith : « L’année prochaine, quand on sera en playoffs, ça va me donner un avantage »

Rédigé le 19/09/2021
WilhemLF

Drafté en quatorzième position en 2020, Aaron Nesmith a connu, comme tous les rookies de sa classe, une première saison compliquée à cause de la crise sanitaire.  L’ailier des Celtics n’a notamment pas eu droit à une Summer League, et a été jeté directement dans le grand bain. Mais cette année, il a pu se mesurer aux autres jeunes joueurs.

« J’ai pris beaucoup de plaisir à pouvoir jouer la Summer League. C’est une toute nouvelle expérience, et j’ai pu montrer certaines des choses sur lesquelles j’ai bossé cet été. J’ai pu apprendre plein de leçons en plus que je n’ai pas pu recevoir l’année dernière. La Summer League est une super opportunité pour les joueurs, les coachs et les arbitres. Il se passe plein de choses, et le rôle que j’avais dans l’équipe était différent par rapport à l’année dernière. J’ai fait du mieux que j’ai pu et j’ai montré ce que j’ai bossé cet été. J’ai pu jouer des fins de match, un rôle différent par rapport à la saison dernière. J’apprends à alterner entre les deux. » Aaron Nesmith.

Peu productif en attaque la saison passée (4,7 points à 44% aux tirs dont 37% à trois points), Nesmith a pu beaucoup plus porter la balle. Et ça s’est vu dans ses stats, puisqu’il a tourné à 17,4 points et 6,2 rebonds.

« C’est cool de pouvoir aller sur le terrain et de faire ce à quoi j’étais habitué en NCAA. Comme j’ai dit, c’est aussi cool de pouvoir faire et montrer les choses sur lesquelles j’ai bossées. Et ce ne sont pas nécessairement des choses que les spectateurs ont pu me voir faire. C’était fun de montrer ça. » Aaron Nesmith.

Le voilà donc près à passer un cap, après une première saison en demie-teinte, mais qui lui a malgré tout permis d’engranger de l’expérience.

« Le retournement de situation a été très rapide à partir du moment où j’ai été drafté. La saison a commencé et je n’ai pas eu beaucoup de préparation ou d’occasions de me mettre dans le bain. Après ma blessure, je n’ai pas pu jouer à 5 contre 5 pendant près d’un an, c’était un cercle vicieux. Mais j’ai aussi appris beaucoup de bonnes leçons. J’ai appris à m’ajuster plus rapidement et à m’adapter à un nouveau système, à un nouveau niveau de jeu, de sorte que si un jour je dois m’adapter très rapidement à nouveau, je sais déjà comment le faire. » Aaron Nesmith.

Notamment en playoffs, au cours desquels les Celtics ont affronté les Nets au premier tour, contre lesquels ils se sont inclinés.

« Le niveau de jeu et l’intensité entre la saison régulière et les playoffs montent vraiment d’un cran. Pouvoir évoluer pendant cette période pendant ma saison rookie c’était cool. En plus, les jeunes qui vont en playoffs ne jouent pas forcément, mais ce n’était pas mon cas (il a joué 15 minutes en moyenne, et est entré pendant les cinq matchs ndlr). Je pense que c’était vraiment bien pour moi, j’ai beaucoup appris. Je pense que l’année prochaine, quand on sera en playoffs, ça va me donner un avantage par rapport aux autres. » Aaron Nesmith.

Via Mass Live.

Notre nouvelle vidéo ! Pensez à vous abonner.