Giannis Antetokounmpo : « Je n’aurais pas dû jouer en finales »

Rédigé le 25/09/2021
Christophe Brouet

Touché au genou lors du Game 4 des finales de conférence face aux Hawks, Giannis Antetokounmpo a échappé au pire, et il a pu faire son retour pour le Game 1 des finales malgré la douleur. Douleur qu’il a surmontée pour faire des finales historiques avec 35.2 points à 61.8%, 13.2 rebonds, 5 passes et 1.8 contre avec en point d’orgue un Game 6 à 50 points.

Dans une interview accordée à Cosmote TV, Giannis est revenu sur ces finales et cette blessure.

« Je n’aurais pas dû jouer en finales. J’étais blessé lors du Game 1. Je priais. On a perdu. Au deuxième match, j’ai marqué 40 points et on a perdu. Je chiais dans mon froc, j’avais peur après avoir marqué 40 et que nous ayons perdu. Après ça, on voulait juste protéger notre terrain. Puis mes coéquipiers ont réagi, l’équipe a réagi, Jrue (Holiday) était partout. La clé était de savoir comment gérer ma peur, mon anxiété. Je parlais avec un psychiatre du sport tous les jours, il m’a aidé à être moi-même. Si quelqu’un entre avec un couteau et que tu te caches, tu es un lâche. Mais tu seras un héros si tu te bats contre lui. Tu dois apprendre à gérer ta peur. Les lancers francs étaient un problème mental. […] Je veux continuer sur la même lancée la saison prochaine. Et je veux voir si nous pouvons rééditer ce que nous avons fait en tant qu’équipe. Je veux voir si nous pouvons le refaire, moi, mes coéquipiers, les propriétaires, tout le monde. »

Revenir de cette blessure et faire de telles performances ne tient pas du miracle selon le Grec

Ce n’était pas un miracle. Si tu bosses dur, que tu ne bois pas, que tu ne fumes pas, si tu bosses dur pendant 8-9 ans, tu peux vraiment être prêt à faire face à la malchance. J’ai énormément bossé et bien sûr Dieu m’a beaucoup. Je j’aurais pas dû jouer lors du Game 1 des finales. J’avais énormément mal. J’ai encore mal, mais ça va aller. »