Giannis Antetokounmpo : « Je veux vraiment être un des meilleurs joueurs de l’histoire »

Giannis Antetokounmpo : « Je veux vraiment être un des meilleurs joueurs de l’histoire »

Rédigé le 19/11/2019
Christophe Brouet

Cette nuit les Bucks de Giannis Antetokounmpo étaient de passage dans une salle mythique, le United Center, là où le Grec a pu admirer pour la première fois à 19 ans les maillots floqués des numéros 23 et 33 de Michael Jordan et Scottie Pippen. Fut un temps où les voir lui donnait un surplus de motivation.

« J’essaye de me concentrer sur ce que je dois faire. Mais oui, les années passées, comme lorsque j’ai vu le numéro 23 et pas seulement lui, le 33 aussi, car Scottie c’était un gars à qui je parlais beaucoup, cela me motivait. Chicago est une grande ville de basket. C’est la ville où Michael Jordan et Scottie Pippen ont joué, donc j’avais une motivation supplémentaire. Mais maintenant je vais sur le terrain et j’essaye de gagner pour revenir à la maison et être heureux. » Giannis

Lui aussi veut un jour que son maillot numéro 34 flotte au plafond du Fiserv Forum de Milwaukee, mais pas seulement.

« Je veux vraiment être un des meilleurs joueurs de l’histoire et pour faire ça, je dois être concentré chaque soir. Parce qu’au final, si tu ne gagnes pas, cela ne compte pas. Tous les efforts fournis, si tu ne gagnes pas, ils ne comptent pas vraiment. » Giannis

Cette nuit il a dominé face aux Bulls, auteur de 33 points et 10 rebonds, mais aussi 5 fautes offensives et 8 ballons perdus. En 13 rencontres cette saison, il a déjà été sorti 3 fois pour 6 fautes et a commis 4 fautes dans 6 autres matchs, dont cette nuit. Un des domaines où il doit progresser.

« Après 13 ou 14 matchs, il semble qu’il y ait un nombre excessif de rencontres où il a des soucis de fautes. La bonne chose c’est que je pense qu’il apprend à jouer avec. Nous avons dû finir au moins un ou deux matchs sans lui, si ce n’est plus, donc il continue de grandir et d’apprendre grâce aux expériences qu’il vit. C’est ce qui rend Giannis spécial. » Mike Budenholzer

Via ESPN