Giannis Antetokounmpo : « J’ai dû rester aux ESPYS quelque chose comme 35 minutes, je suis remonté dans le jet privé, c’était dément »

Giannis Antetokounmpo : « J’ai dû rester aux ESPYS quelque chose comme 35 minutes, je suis remonté dans le jet privé, c’était dément »

Rédigé le 11/10/2019
ClemFiz

Jouissant d’un nouveau statut de superstar en NBA comme dans le monde, Giannis Antetokounmpo le Grec de bientôt 25 ans (27.7 points, 12.5 rebonds et 5.9 passes par match en 2018-19) a remporté sa première série de playoffs et atteint ses premières finales de conférence en carrière au printemps dernier. L’été a ensuite été chargé avec son trophée de MVP reçu à Santa Monica, sa tournée promotionnelle pour le lancement de sa première signature shoe chez Nike puis la Coupe du monde en Chine.

« Ça faisait beaucoup. Je n’ai jamais été aussi excité de reprendre le basket, pour pouvoir arrêter de faire tout ça, d’être partout… mais ça fait partie du boulot. Ça fait partie du boulot, il faut apprécier le moment. Tout cela a porté ses fruits mais je suis excité d’être de retour, de jouer au basket. De me re-concentrer à nouveau uniquement sur le basket. » Giannis Antetokounmpo

Antetokounmpo vient de vivre son été le plus court en arrière. Une durée de repos à laquelle il voudrait bientôt être abonné puisque cela serait synonyme de succès en NBA, mais une petite période d’ajustement a été et sera peut-être encore nécessaire.

« Le programme était dingue. Une fois j’ai dû aller m’entraîner de 4h à 5h30 du matin, avant d’aller faire un tournage de 6h à midi. Ensuite, je devais aller voir mon petit frère, Kostas, jouer (à Las Vegas, ndlr). Puis il fallait que je retourne au Airbnb qu’on avait, que je repasse mes affaires, que je monte dans le jet privé pour aller aux ESPYS et que je revienne. C’était à Los Angeles, j’ai dû rester aux ESPYS quelque chose comme 35 minutes, je suis remonté dans le jet privé, je suis rentré. Après j’avais un meeting avec Nike et le lendemain j’avais un nouveau workout. C’était dément.

[…] Je bossais et j’étais fatigué du début à la fin. C’est là que le truc de Kobe (Bryant) entre en ligne de compte. Il va y avoir des moments où tu bosses et où tu es à bout parce que tu dois le faire. » Giannis Antetokounmpo

via The Athletic

ESPYS : Une récompense de plus pour Giannis Antetokounmpo ! Bill Russell et Zion Williamson également à l’honneur

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !